Édition du 19 septembre 2017

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Grande manifestation contre les oléoducs et le Plan Nord à Montréal

samedi 15 novembre 2014

Manifestation contre les projets pétroliers et le Plan nord

Samedi, 15 Novembre 2014 – 13h00

Coin Guy et De Maisonneuve O. (Metro Guy-Concordia)

Les oléoducs ne passeront pas

Depuis des dizaines d’années, les changements climatiques font consensus au sein de la communauté des scientifiques du climat. Ils existent, ils sont causés par l’homme, et ils menacent la vie sur Terre si nous n’y faisons rien.

Il est minuit moins quart. Si nous voulons éviter ces changements climatiques, nous devons transformer notre société et amorcer une transition vers une société libre de pétrole. Faire autrement serait carrément suicidaire.

Malheureusement, nos politiciens, de Couillard au Québec à Harper à Ottawa ainsi qu’une bonne partie de l’opposition, semblent ne pas se soucier de notre survie. Comment expliquer autrement qu’ils placent les intérêts des multinationales énergétiques avant ceux qui ont voté pour eux ? En appuyant des projets d’oléoducs et autres projets de transport de pétrole qui permettront à l’exploitation des sables bitumineux de s’étendre, ainsi que d’autres projets dangereux comme le Plan Nord, nos soi-disant représentants vendent notre avenir.

Il s’agit d’un aspect d’un projet d’austérité exécuté à merveille par nos politiciens. Les inégalités croissent sans cesse, et notre capacité à résister aux changements climatiques s’affaiblit. Les partis politiques établis sacrifient notre santé, notre planète et l’avenir de l’humanité pour les profits à court terme de l’industrie, comme celle des énergies fossiles. Ses profits nous tuent.

La science est simple : nous devons conserver 80% du pétrole dans le sol si nous voulons limiter le réchauffement climatique en bas de deux degrés, le seuil de la catastrophe annoncée par la communauté scientifique. Nous n’y arriverons pas si les sables bitumineux de l’Alberta continuent à s’étendre. Oui, le Canada est le point de départ de notre lutte pour l’avenir de la planète.

La lutte au Northern Gateway de la C-B, et de Keystone XL aux États-Unis, font partie d’une stratégie d’endiguement de la part des militants. Si l’industrie des sables bitumineux ne rejoint pas son marché, elle ne peut s’étendre. Nous en sommes maintenant à la bataille de Québec.

Le slogan du mouvement américain, celui-là même qui a mobilisé 400 000 personnes à New York plus tôt cet automne, est « pour tout changer, nous avons besoin de tout le monde ». Les activistes peuvent mener cette lutte, mais ils ne gagneront pas sans vous.

Rejoignez-nous et construisons un mouvement plus fort que n’importe quel oléoducs. Un mouvement qui nous mènera loin des énergies fossiles, vers une nouvelle économie respectueuse des limites écologiques de la planète.

Le monde entier nous regarde. Ce n’est pas une exagération : le sort de la planète est dans vos mains.

Rejoignez nous le 15 novembre à 13H00.

Ensemble, envoyons un message clair aux pétrolières et au gouvernement. Ces oléoducs ne passeront pas.

Rendez-vous au coin Guy et De Maisonneuve Ouest à 13:00 !

ÉCO est une coalition d’associations étudiantes québecoises qui luttent pour mettre fin aux projets d’oléoducs.

http://www.coalitioneco.org/

Page Facebool : https://www.facebook.com/events/352345144940065/?ref=22

Activités à venir

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...