Édition du 19 septembre 2017

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

L'économie à l'université : vers un enseignement inclusif et pluraliste

jeudi 30 avril 2015

Depuis plusieurs décennies, on constate dans les départements d’économie des universités québécoises une marginalisation croissante des courants de pensée économique dits hétérodoxes au profit du courant néoclassique. Ce monolithisme théorique et méthodologique de l’enseignement ne permet pas aux étudiant.e.s d’acquérir une formation complète en économie. Il a par ailleurs de nombreuses implications pour notre système économique et plus largement pour notre société dans la mesure où il participe à légitimer une approche unique au détriment des autres courants de pensée qui contribuent pourtant eux aussi à la richesse de la discipline.

Ce constat se vérifie également dans d’autres pays et a donné naissance à plusieurs mouvements de contestation.

L’année dernière, un mouvement international a ainsi réuni 22 associations et collectifs étudiants provenant de 18 pays pour demander un plus grand pluralisme dans l’enseignement de l’économie.

L’insatisfaction grandissante parmi les étudiant.e.s et au sein du corps professoral nous incite à réfléchir aux pistes d’action pour faire évoluer cet enseignement vers une plus grande ouverture et un plus grand pluralisme. Cet état de choses a des répercussions qui vont bien au-delà des milieux universitaires et se retrouvent dans de nombreux défis sociétaux auxquels les mouvements associatifs font face quotidiennement dans leur travail. Comment comprendre l’évolution économique du monde ? Comment comprendre les transformations en cours et à venir et proposer d’autres avenues, d’autres politiques ? Comment outiller les futurs étudiant.e.s à oeuvrer dans des organisations qui sont appelées à se développer ? Comment offrir une formation complète et pluraliste aux futurs étudiant.e.s d’économie ? Quelles pistes explorer concrètement pour oeuvrer dans cette voie ? L’enseignement de l’économie dans les universités a ainsi des effets pour le monde associatif. C’est autour de ces questions que nous souhaitons vous inviter à réfléchir lors d’une première journée d’échange et de discussion, le 30 avril prochain.

Objectifs du séminaire

1. Réunir et mobiliser les personnes et organisations issues des milieux de l’enseignement supérieur (universités et CÉGEP, professeurs et étudiants), des milieux associatif et professionnel, préoccupés par le pluralisme de l’enseignement de l’économie à l’université.

2. Faire le point sur la situation actuelle, sur les mouvements de mobilisation et sur les initiatives existantes au Québec et au plan international.

3. Débattre des besoins et enjeux pour le milieu associatif et identifier des pistes d’action pour amener à un plus grand pluralisme dans l’enseignement de l’économie à l’université.

PROGRAMME DE LA JOURNÉE

Inscription
Mot d’introduction – Vincent van Schendel, TIESS

Panel I – Situation de l’enseignement de l’économie au Québec et au Canada

• Louis Gill, économiste, professeur retraité, département de sciences économiques, UQAM

• Marc Lavoie, économiste, professeur, département de sciences économiques, Université
d’Ottawa

• Alexis Bureau-Thibault, étudiant, sciences économiques, UQAM

• Clara Dallaire-Fortier, étudiante, sciences économiques, Université McGill

• Maxence-Joseph Fontugne, étudiant, sciences politiques, Université Laval

Discussion
Pause

Panel II – Les enjeux pour les milieux associatifs

• Alexa Conradi, présidente, Fédération des femmes du Québec (FFQ)

• Christian Simard, directeur général, Nature Québec

• Nancy Neamtan, présidente-directrice générale, Chantier de l’économie sociale

• Vivian Labrie, chercheure autonome, membre de l’équipe de recherche ÉRASME

Discussion Dîner

Panel III – Perspectives : Quelles pistes pour un enseignement pluraliste de l’économie ?

• Marguerite Mendell, économiste, professeure, École des affaires publiques et communautaires, Université Concordia

• Till Duppe, économiste, professeur, département de sciences économiques, UQAM

• Julien Mc Donald-Guimond, étudiant, département de sciences économiques, UQAM

Discussion
Pause

Panel de synthèse : Et maintenant ?

• Josée Lamoureux, économiste, service des relations de travail, Confédération des syndicats nationaux (CSN)

• Sylvie Morel, économiste, professeure, département des relations industrielles, Université Laval

• Rimel Illel Mehleb, étudiante, sociologie et économie, UQAM

Discussion

Mot de la fin – Vincent van Schendel, TIESS

Organisé par le Collectif pour un Enseignement Pluraliste de l’Économie au Québec, avec le soutien de l’organisme de liaison et de transfert, Territoires innovants en économie sociale et solidaire (TIESS), du Mouvement étudiant québécois pour un enseignement pluraliste de l’économie (MÉQEPÉ) et de l’Institut de recherche et d’information socio-économique (IRIS).

 : 1431 rue Fullum

Quand : 30 avril 2015

Facebook : https://www.facebook.com/events/1577811792458710/

Activités à venir

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...