Édition du 12 décembre 2017

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Lancement du livre Le pétrole et la nouvelle servitude : Nikiforuk appelle à une urgente émancipation énergétique

mercredi 15 avril 2015

L’énergie des esclaves. Le pétrole et la nouvelle servitude, d’Andrew Nikiforuk sortira en librairie le 15 avril prochain, avec une préface de Dominic Champagne. 

L’auteur sera à Montréal le 15 avril pour une table ronde autour de son livre avec Kim Cornelissen et Karel Meyrand.

Projet d’oléoduc de TransCanada pour transporter le pétrole issu des sables bitumineux, pétrole de schiste sur l’île d’Anticosti, l’actualité nous rappelle chaque jour le degré de notre dépendance aux hydrocarbures. En cette journée de manifeste pour un élan global, les propos de Nikiforuk sont plus que jamais d’actualité. Dans son nouvel essai, l’auteur de Les sables bitumineux : la honte du Canada (2010) montre que cette dépendance s’apparente à une véritable servitude. 

Car s’il a jadis fallu l’énergie des esclaves pour labourer la terre, vêtir les empereurs et construire les villes, celle-ci a été remplacée par les énergies fossiles et le moteur à combustion. Les succès du mouvement abolitionniste au XIXe siècle sont d’ailleurs en partie attribuables à deux formidables alliés invisibles : ces « esclaves inanimés » que sont le charbon et le pétrole.

Mais si naguère il n’y avait que les maîtres qui dépendaient de leurs esclaves, nos sociétés dépendent aujourd’hui plus que jamais de l’or noir. Pour Andrew Nikiforuk, nous sommes en ce sens entrés dans une nouvelle ère de servitude dont il est urgent de se libérer.

Nos modes de vie extravagants reposent sur l’accès à une énergie abordable, alors que nos « carburants esclaves » se raréfient et deviennent ainsi de plus en plus dispendieux, sans parler de l’impact écologique qui résulte de leur exploitation intensive. D’une certaine manière, nous agissons comme les propriétaires d’esclaves d’autrefois dans notre manière d’utiliser l’énergie, les ressources. Qu’adviendra-t-il lorsque celles-ci s’épuiseront ? Selon l’auteur, nous avons besoin d’un mouvement radical d’émancipation qui sache relever notre défi commun le plus pressant : apprendre à utiliser l’énergie et les ressources dans les limites de la planète et à une échelle véritablement humaine.

Dressant des parallèles avec certaines civilisations qui ont bâti leur puissance sur l’esclavage à travers l’histoire, Nikiforuk appelle à revoir notre rapport à l’énergie. Montrant que nous n’avons toujours pas appris à utiliser intelligemment celle que nous générons – que ce soit par des muscles humains, des turbines actionnées à la vapeur ou des particules d’atomes –, Nikiforuk nous invite à opérer une véritable révolution conceptuelle.

Le livre d’Andrew Nikiforuk illustre de façon magistrale à quel point nous avons tous développé une extraordinaire dépendance au pétrole. Constatant que l’usage démesuré des hydrocarbures ne peut avoir pour fin que notre propre destruction, nous avons le devoir de tout mettre en oeuvre pour nous éloigner du pétrole. Car cette prospérité est un mirage. Une fois l’illusion tombée, nous ne trouvons que la désertification de notre monde. Nous sevrer de cette drogue est un défi colossal. Mais le potentiel existe. Comme au temps de la lutte contre l’esclavage, les voix sont aujourd’hui de plus en plus nombreuses à s’élever. Nous avons non seulement le droit de résister et de nous opposer, nous avons le devoir d’exiger un véritable progrès. 
Dominic Champagne

L’auteur est disponible pour entrevue (en anglais). Dominic Champagne est également disponible pour entrevue.

Lancement et table ronde le 15 avril à 18h à la Maison du développement durable

Le pétrole et la nouvelle servitude :

L’auteur Andrew Nikiforuk, Kim Cornellissen, consultante en développement régional, énergies renouvelables et liens avec les pays nordiques et Karel Mayrand de la Fondation David Suzuki en discuteront ensemble.

Une rencontre organisée en partenariat avec la Maison du développement durable et la Fondation Suzuki à la Maison du développement durable, 50, rue St-Catherine Ouest. 

Activités à venir

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...