Édition du 23 octobre 2018

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Toutes unies contre les violences faites aux femmes (non-mixte)

mercredi 6 décembre 2017

Date : mercredi 6 décembre 2017 - 11:30

Où : Place de l’Université-du-Québec, à côté du Jardin Saint-Roch
(coin Charest Est et De la Couronne)

La Coalition régionale de Québec de la marche mondiale des femmes vous invite à une action de solidarité dans le cadre de la campagne des 12 jours d’action contre la violence faite aux femmes (page officielle canadienne ; page officielle québécoise).

11 h 30 - Rassemblement, prise de parole, remise de la courtepointe à la Maison communautaire Missinak et service de bouillon.
Midi - Départ pour la marche d’un kilomètre
12 h 45 - Arrivée au Palais de justice de Québec et prise de parole. Il sera, entre autres, question de femmes autochtones.

Activité non mixte (femmes seulement)

Au Québec, on se souvient en 1989 des 14 jeunes femmes assassinées à l’école Polytechnique de Montréal pour avoir eu l’audace de vouloir exercer un métier non-traditionnel. C’est pourquoi maintenant le 6 décembre est la journée nationale de commémoration et d’action contre la violence faite aux femmes. Toute la population doit se souvenir de ces moments tragiques pour que cesse cette violence. Depuis 1989, au Québec, 1082 femmes et enfants ont été tuées par des hommes.
Toutes unies contre les violences faites aux femmes

La campagne des 12 jours d’action pour l’élimination de la violence envers les femmes et les filles a lieu chaque année du 25 novembre au 6 décembre 2017. Elle demeure capitale et essentielle dans le contexte actuel où encore 1 femme sur 4 est victime de violence conjugale et 1 femme sur 3 est victime d’agression sexuelle. De plus, seulement 3 agressions sexuelles déclarées sur 1000 seront condamnées. La vague de dénonciations sur les réseaux sociaux (#moiaussi) démontre une grande lacune du système de justice, il est urgent qu’il y ait des changements pour mieux aider les victimes.

Les violences portent atteinte aux droits des femmes et à leur accès à une citoyenneté pleine et entière. La violence sert au contrôle social des femmes. Même si elles n’en sont pas toutes victimes, toutes les femmes en sont affectées.

Il est grand temps que toute la population s’implique pour contrer cette violence. Les agressions sexuelles, les paroles blessantes, le contrôle, l’abus de pouvoir et les violences psychologiques et sexuelles ne sont plus acceptables et cela doit se refléter dans nos politiques sociales et nos lois. Peu importe le statut des agresseurs, leurs actes ne doivent plus être tolérés.

Cette année, la campagne a pour but spécifique de dénoncer la violence systémique en mettant l’accent sur les expériences vécues par les femmes marginalisées (femmes racisées, autochtones, queers, non-hétérosexuelles, trans, en situation de handicap,...)

Assez, c’est assez !

L’événement sur Facebook

Activités à venir

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...