Édition du 14 novembre 2017

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Québec solidaire

15 $ l'heure : "Malgré le fait que nous travaillons à temps plein, nous vivons dans la pauvreté"

Nous, qui avons signé cette lettre, gagnons tous et toutes moins de 15$ l’heure. Malgré le fait que nous travaillons à temps plein, quarante heures par semaine, nous vivons dans la pauvreté.

http://onmerite15.ca/

Je suis celle qui vous sert votre café tous les jours et qui se rappelle que vous y mettez deux laits et un sucre. Je suis celui que vous ne voyez jamais, mais qui s’assure que votre bureau soit propre quand vous y entrez le matin. Je suis celle qui prend soin de votre mère malade et qui réussit toujours à la faire un sourire. Je suis ce chauffeur de taxi qui prend des raccourcis pour que vous arriviez juste à temps. Nous sommes les artisans de cette pièce de théâtre que vous avez vu hier soir. Je suis celle au bout du fil qui a trouvé la solution à votre problème de connexion Internet.

Nous travaillons la semaine, la fin de semaine et les soirs, en étant souvent appelés à la dernière minute, dans des espaces sans fenêtre ou sous les intempéries. Nous faisons de notre mieux, dans des conditions pas toujours faciles, pour répondre à vos besoins, vous faciliter la vie, vous faire sauver du temps. Bref, nous participons à ce que notre monde tienne ensemble.

Nous sommes en majorité des femmes. Contrairement à ce que vous pouvez penser, nous sommes loin d’être uniquement des étudiants et des étudiantes. Plusieurs d’entre nous avons des enfants à nourrir, un loyer et des factures à payer. Quand tout augmente plus vite que nos salaires, joindre les deux bouts nous oblige à choisir entre une bonne épicerie, faire réparer le frigidaire ou sortir en famille au restaurant. Notre salaire ne nous permet pas de bien vivre.

La solution est simple : le gouvernement doit augmenter le salaire minimum pour qu’il permette de sortir de la pauvreté quand on travaille à temps plein. Au Québec, ce minimum nécessaire est de 15$ l’heure.

Ce ne serait rien d’extravagant. Plusieurs villes américaines l’ont déjà fait. Soyez sans crainte, aucune d’entre elles n’a connu de croissance du chômage ni d’augmentation des fermetures d’entreprises. Alors que l’Ontario, l’Alberta et la Colombie-Britannique emboîtent le pas, le Parti libéral continue de faire reposer l’économie du Québec sur du cheap labor.

Nous faisons un travail nécessaire qui vous est utile tous les jours. Nous méritons un salaire décent. Nous avons droit à une vie digne.

Le salaire minimum doit être augmenté à 15$ l’heure, c’est urgent.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sur le même thème : Québec solidaire

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...