Édition du 17 avril 2018

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Aide sociale

Aide sociale : ce sera un revenu de base lorsqu'il sera universel et inconditionnel (Front commun des personnes assistées sociales du Québec)

QUÉBEC, le 20 mars 2018 - Si le programme du ministre Blais améliorera les conditions de vie de plusieurs personnes, le Front commun des personnes assistées sociales du Québec (FCPASQ) dénonce cet élan de solidarité sélective qui agrandit la différence de traitements.

La semaine dernière, le ministre François Blais a présenté les grandes lignes du Projet de loi 173 dont le Revenu de base. Le ministre a été clair depuis le 3e plan de lutte à la pauvreté. « Certaines personnes à l’aide sociale auront 55 %, d’autres 75 % et 100 % du strict minimum définit par la Mesure du panier à la consommation (MPC). Ce qui est bon pour les uns ne semble pas être bon pour les autres », souligne Yann Tremblay-Marcotte coordonnateur au FCPASQ.

Ce faux revenu de base est l’introduction d’une nouvelle catégorie à l’aide sociale qui garantit une différence de traitement. Si les personnes en situation de handicap ont des besoins particuliers, elles partagent avec l’ensemble des personnes assistées sociales des préoccupations communes : suffisamment d’argent pour vivre, subir moins de préjugés et avoir accès à des mesures d’employabilité et d’intégration sociale adaptées à leur réalité. Or, actuellement, chaque programme est traité différemment et cela crée des injustices.

En exemple, le ministre a reconnu que le fait que les chèques ne soient pas individualisés crée des problèmes d’argent et nuit à la vie de couple. « Depuis des années, nous soulignons que la notion de vie maritale empêche la vie de couple. Nous revendiquons un chèque complet pour chaque personne. En ne l’offrant qu’aux personnes du nouveau programme, encore une fois, ce qui est bon pour les uns n’est pas bon pour les autres », renchérit Yann Tremblay-Marcotte.

Enfin, rappelons que le revenu minimum de l’aide sociale sera de 424 $ par mois pour les personnes qui subiront les pénalités prévues dans le programme Objectif emploi. Le revenu de base que parle le ministre Blais est en réalité beaucoup plus bas. Le FCPASQ rappelle que le gouvernement est signataire de pactes et chartes relatives aux droits des personnes et a la responsabilité de garantir des conditions de vie suffisante à sa population.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sur le même thème : Aide sociale

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...