Édition du 16 octobre 2018

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Canada

Alerte – L'extrême-droite poursuit sa campagne islamophobe au Canada – La riposte s'organise à Toronto le 27 janvier 2018

La manifestation de PEGIDA a été un autre cinglant échec ce samedi au nord de la ville de Toronto. La mobilisation citoyenne a mis en déroute les islamophobes de PEGIDA mais aussi leurs amis de la Northern Guard, de la Milice du III%, ainsi que les Proudboys (ie. petits garçons orgueilleux) qui assuraient la sécurité ! Le voile de la pseudo-neutralité de PEGIDA est encore une fois tombé. Les PB, la Northern Guard et la Milice du III% ainsi que les membres officiels de PEGIDA étaient 33 au total. Grâce aux groupes antifascistes de Toronto, plus d’une centaine de personnes ont complètement enterré les slogans des islamophobes.

Une partie de la riposte antifasciste au regroupement de l’extrême-droite de PEGIDA.

PEGIDA, avec les PB et la Northern Guard et la milice du III% en arrière-plan.

Les militants de l’âge d’or qui se présentent comme des PB pour la sécurité.

Pendant ce temps, plus de 300 personnes ont tenu un rassemblement devant l’hôtel-de-ville de Toronto, en mémoire des victimes de la tuerie de la mosquée de Québec. Une photo du début du rassemblement.

Il faut souligner que les forces mobilisées pour contrer l’extrême-droite dans le nord de la ville sont venues rejoindre le rassemblement au centre-ville après avoir mis en déroute l’extrême-droite. Il faut se rappeler qu’en ce 27 janvier, nous commémorons le 73ème anniversaire de la libération du camp de la mort d’Auschwitz, Journée Internationale de commémoration de la Shoah. L’organisation de la manifestation de PEGIDA et de l’extrême-droite était une gifle contre les victimes musulmanes mais également contre les victimes de la Shoah.

Maintenant, en ce qui concerne la manifestation de provocation de l’extrême-droite prévue le 29 janvier 2018 devant l’Assemblée Législative de l’Alberta, maintenant les PB ainsi que la Northern Guard et les North American Freedom Fighters(ie. affilié à la Canadian Combat Coalition et la Milice du III%) soutiennent ouvertement le regroupement islamophobe. Heureusement, une vaste coalition se mobilise pour commémorer les victimes de la tuerie de la Mosquée de Québec mais à 17h00 devant l’Assemblée Législative de l’Alberta.

Merci à nos amis d’ARC et à des photographes antiracistes locaux.

À l’aube des commémorations et vigiles en mémoire des victimes de la tuerie du Centre Islamique de Québec du 29 janvier 2017, l’extrême-droite continue sa croisade islamophobe. Alors que les divers groupuscules de la mouvance brunâtre continuent de s’abreuver de théories complotistes, certains groupes passent à l’action. Aucun respect pour les victimes, les familles de ceux tués de sang-froid au moment de la prière. Alors que des actions en souvenir et en respect aux victimes s’organisent partout au Canada, de Terre-Neuve à la Colombie-Britannique (Voir l’article suivant), l’extrême-droite organise deux manifestations islamophobes et organise une campagne islamophobe sur les réseaux sociaux le jour anniversaire de la tuerie de Québec.

Toronto le 27 janvier 2018

Les islamophobes de PEGIDA organisent une manifestation contre « l’islamisme », samedi le 27 janvier 2018 au Square Mel Lastman, dans le nord de la ville de Toronto à midi. Après leur déroute du 13 janvier dernier à London, en Ontario, ces islamophobes veulent « célébrer » le moment à leur façon. Ils avaient prévu se réunir devant l’hôtel-de-ville mais, une grande mobilisation populaire antiraciste est venu contrecarrer leurs plans. Lors de ce festival islamophobe, les membres des Proudboys (ie. les Petits garçons orgueilleux-notre traduction), ainsi que des membres de la Canadian Combat Coalition, le membre de La Meute locale ainsi que des membres de la Ligue de Défense de l’extrême-droite (ie.JDL) ont prévu participer. Les PB nous parle de l’expression de patriotisme, alors qu’il s’agit bien de l’intolérance et du mépris ;

Proudboys Canada‏ At Mel Lastman Square in Toronto on Saturday there will be an anti-islamism rally at noon, if you feel like being patriotic and expressing your beliefs come on out

Disons non à la haine et à l’intolérance

Face à cette provocation de l’extrême-droite, une vaste coalition s’est mise en branle. Organisé par le Local 28 du Comité de défense générale de l’IWW Toronto et par SAFE ( Solidarity Against Fascism everywhere), plus d’une vingtaine d’organisations communautaires, politiques, étudiantes et de nombreux syndicats soutiennent cette mobilisation populaire. Le point de ralliement est le Nathan Phillips Square, devant l’hôtel-de-ville de Toronto, dès 11h00 am, Samedi le 27 janvier 2018. Sous le thème, NOUS REFUSONS D’OUBLIER !,METTONS FIN À LA HAINE, le rassemblement permettra d’entendre plusieurs organismes pour dénoncer la haine et l’intolérance, et sur la nécessité de bâtir un mur contre l’expression du racisme et des préjugés dans la ville. Cette vaste mobilisation citoyenne a mis en déroute les islamophobes de PEGIDA et ses amis qui se sont rapidement cherché un endroit plus isolé pour exprimer leur discours de haine. Il est important de se mobiliser pour contrer l’expression de l’extrême-droite mais aussi se rappeler la mémoire de ceux qui sont morts sous les balles en priant dans une mosquée l’an dernier à Québec.

Alberta le 29 janvier 2018

Lundi, le 29 janvier 2018, les islamophobes et racistes veulent organiser une manifestation contre la motion M-103 dénonçant l’islamophobie et adoptée par le Parlement Canadien ! Le comité organisateur se présente comme la Coalition des Citoyens de l’Alberta et la Coalition Canadienne pour un Gouvernement Responsable(!!!). En fait, il s’agit du plan d’Arthur Pawlowski de la Street Church de Calgary et de ses amis des divers groupuscules islamophobes de l’Alberta. C’est le même groupe qui avait organisé des manifestations homophobes et transphobes dans les rues de Calgary en août dernier.

Il s’agit d’un acte de négation de la tuerie de la Mosquée de Québec. Ils organisent une manifestation dès 11h00 am devant l’Assemblée Législative de l’Alberta, qui ne siège pas avant un mois, le jour anniversaire de la tuerie de Québec. Cela est une provocation qui doit être vigoureusement dénoncée. On se rend bien compte de la nature de ces militants islamophobes et du mépris qu’ils entretiennent envers les communautés arabo-musulmanes et l’ensemble de la population.

Une campagne contre les communautés arabo-musulmanes

Les réseaux islamophobes, de l’extrême-droite tentent d’organiser une journée contre la « pseudo-islamophobie », le 29 janvier 2018 sur les réseaux sociaux. Ils invitent leurs membres à faire une campagne massive de messages affirmant que les actes haineux contre les communautés arabo-musulmanes ne sont que des leurres !

En fait, pour eux, la tuerie de la Mosquée de Québec est un vaste complot pour présenter le Québec et le Canada comme des régions racistes et intolérantes. Aucun respect pour les victimes. En fait, pour plusieurs d’entre eux, il s’agit de « fake news » !

Dans le cadre des commémorations des victimes de la tuerie, il serait important de diffuser le plus largement les chiffres sur la hausse importantes des actes haineux contre les communautés racisées au pays, particulièrement les communautés arabo-musulmanes. Il faut contrer cette campagne haineuse qui nous démontre bien la nature réelle de ces groupuscules qui se présentent comme de simples citoyens inquiets alors que leur programme se résume à la diffusion de l’intolérance et des préjugés envers l’ensemble des groupes minoritaires au pays.

NO PASARAN !

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sur le même thème : Canada

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...