Édition du 20 novembre 2018

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Économie

Annonce de Rio Tinto - Des investissements salués par les dirigeants du syndicat Unifor

JONQUIÈRE, QC, le 24 juill. 2018 - Les investissements annoncés par l’employeur Rio Tinto ont été accueillis favorablement par les dirigeants du syndicat Unifor qui représente notamment les travailleurs des usines Vaudreuil et Arvida au Saguenay.

« Dans le contexte de querelle commerciale avec les États-Unis, ce qui crée de l’incertitude sur les marchés, c’est certain qu’une annonce comme celle-là a de quoi rassurer. C’est un signal fort pour l’avenir des installations, des emplois et de cette industrie primordiale pour l’économie régionale et québécoise », a commenté Renaud Gagné, directeur québécois du syndicat Unifor.

La conférence de presse en présence notamment de la ministre de l’Économie, de la Science et de l’Innovation, Dominique Anglade et du directeur exécutif - opérations Atlantique de Rio Tinto, Gervais Jacques, visait ainsi à confirmer la nouvelle qui roulait déjà dans les médias à propos de cet important projet.

Ainsi, grâce au renouvellement d’une entente de partenariat avec le gouvernement du Québec jusqu’en 2025 qui remplace l’entente de 2006, Rio Tinto poursuit ses projets d’investissements majeurs dans ses installations dont notamment :

- Un investissement de 250 millions de dollars pour prolonger la vie de la raffinerie d’alumine Vaudreuil au-delà de 2022 ;

- La prolongation des activités de l’usine d’électrolyse Arvida au-delà de 2020 grâce à un investissement de 200 millions de dollars.

« Nous réclamons des investissements afin d’assurer la survie des emplois depuis des années, alors évidemment, nous pensons qu’il s’agit d’une excellente nouvelle. D’autant plus qu’elle s’inscrit dans le cadre d’une vague d’investissements effectués par l’employeur depuis quelques mois », a pour sa part commenté le président de la section locale 1937 (Syndicat national des employés de l’aluminium d’Arvida - SNEAA) du syndicat Unifor, Alain Gagnon.

En outre, Rio Tinto évalue divers scénarios d’investissements supplémentaires dont l’important ajout de 16 cuves à l’usine AP60 afin d’augmenter ses capacités ainsi que la fabrication de produits à valeur ajoutée afin de répondre aux besoins des marchés nord-américains.

Le syndicat Unifor représente près de 3000 membres dans le secteur de l’aluminium au Québec et plusieurs autres centaines dans le reste du Canada.

Unifor

À propos du projet Unifor


Depuis deux ans, le SCEP et les TCA ont entrepris le processus de création du nouveau syndicat Unifor. Plusieurs comités composés des membres des deux syndicats ont ainsi travaillé à élaborer les structures, les statuts, le nom et le logo, les politiques, l’intégration, etc. du syndicat Unifor. L’an dernier, les congrès nationaux des deux organisations ont approuvé le processus alors que cette fin de semaine (30 août-1er septembre 2013), se déroule le congrès de fondation à Toronto.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sur le même thème : Économie

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...