Édition du 5 décembre 2017

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Santé

Annonce de nouveaux préposés aux bénéficiaires - La CSQ s'inquiète de la qualité de la formation

MONTRÉAL, le 20 sept. 2017 - Bien que l’annonce du ministre Barrette d’améliorer les soins d’hygiène soit une bonne chose pour les résidents des CHSLD, la Centrale des syndicats du Québec (CSQ) émet de sérieuses réserves quant à la formation des futurs préposés et préposées aux bénéficiaires.

En effet, déjà depuis plusieurs mois, certains CIUSSS et CISSS ont fait le choix d’offrir des formations accélérées pour combler les postes de préposés aux bénéficiaires, or, c’est tout à fait irresponsable : « La formation de préposé aux bénéficiaires est complexe et nécessite les 750 heures prévues au diplôme d’études professionnelles (DEP), qui sont données par des enseignantes et enseignants qualifiés issus du milieu de la santé. Des solutions peuvent être mises en place dès maintenant telles que l’alternance travail-études qui assure une formation complète, tant au niveau académique que pratique », clame Louise Chabot.

L’organisation du travail encore bousculée

La CSQ dénonce le système de mentorat proposé par le ministre Barrette : « Les équipes de soins actuelles sont déjà surchargées en raison des compressions budgétaires récurrentes et des multiples transformations qui ne cessent de bousculer l’organisation du travail. Il est donc impensable que ces personnes puissent avoir, en plus, cette nouvelle responsabilité de mentor. »

« Les besoins dans le réseau de la santé ne sont que la pointe de l’iceberg, plusieurs secteurs feront face à des raretés de main-d’œuvre. Il est urgent de rendre la formation professionnelle plus accessible en permettant notamment son financement à temps partiel », ajoute Louise Chabot.

Enfin, la présidente de la CSQ estime également qu’ « une société comme le Québec ne devrait pas avoir à se mobiliser aussi fort pour que ses aînés aient accès à un service aussi fondamental qu’un bain. J’invite plutôt le ministre à réfléchir pour mettre en place des solutions durables qui vont permettre d’améliorer globalement l’offre de soins en CHSLD plutôt que de faire des annonces à la pièce », conclut Louise Chabot.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sur le même thème : Santé

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...