Édition du 14 novembre 2017

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Syndicalisme

Appui colossal pour les grévistes : le plus grand syndicat du secteur public - Le SCFP « adopte des grévistes » de la CEZinc pour la durée du conflit (Syndicat des Metallos)

SALABERRY-DE-VALLEYFIELD, QC, le 23 oct. 2017 - De passage sur la ligne de piquetage devant la CEZinc, le président et le secrétaire général du Syndicat canadien de la fonction publique (SCFP‑Québec), Denis Bolduc et Benoit Bouchard, ont annoncé un appui récurrent aux 371 grévistes à la rue depuis 9 mois. La direction du plus grand syndicat québécois invitera ses sections locales membres à emboîter le pas en participant à la campagne « Adoptons un gréviste ».

« Je tiens à féliciter les grévistes : ils mènent une bataille exemplaire afin de préserver le régime de retraite pour les prochaines générations. Des multinationales comme Glencore et des actionnaires anonymes comme ceux du Fonds de revenu Noranda comptent sur leur essoufflement. Mais ils connaissent bien mal le syndicalisme québécois. On sait se serrer les coudes quand les nôtres sont attaqués. Pour avoir déjà vécu un long conflit, je sais ce que représente la solidarité. On ne vous lâchera pas, les gars et les filles de la CEZinc, nous serons à vos côtés jusqu’à la fin du conflit », a fait valoir le président du SCFP-Québec, Denis Bolduc

Le SCFP est le premier syndicat, à l’extérieur des rangs métallos, à participer à la campagne « Adoptons un gréviste », répondant à l’appel lancé récemment par le directeur québécois des Métallos. « Cette grève dépasse les rangs des Métallos du Québec, elle dépasse même les frontières du Québec et du Canada. Merci aux SCFP pour leur appui. C’est la solidarité qui fait la différence quand arrive l’heure de vérité, le moment de continuer le temps qu’il faut pour résister à la gourmandise des actionnaires et des multinationales. À l’heure où on se parle, il y a même des syndiqués australiens qui envoient des messages aux administrateurs du Fonds de revenu Noranda. Il me semble qu’ils vont finir par comprendre, surtout que le prix du zinc est élevé, ça devrait aider », a fait valoir le directeur québécois des Métallos, Alain Croteau.

La présidente de la section locale 6486 des Métallos, Manon Castonguay, a remercié chaleureusement les syndiqués du SCFP : « Quand on se bat longtemps comme on le fait, les appuis qu’on reçoit nous apportent beaucoup d’énergie. C’est là qu’on voit la vraie signification du mot solidarité. Ça nous aide aussi de savoir que ces dons sont récurrents, qu’on va être appuyés aussi longtemps qu’on va se battre. »

Les 371 métallos de la CEZinc sont en grève depuis le 12 février dernier pour maintenir leurs conditions de travail et préserver leur régime de retraite qui est pourtant en excellente santé financière. L’entreprise CEZinc est une propriété du Fonds de revenu Noranda dans lequel Glencore détient 25 % des parts.

Comptant près de 115 000 membres au Québec, le SCFP est présent dans 10 secteurs d’activité, soit les affaires sociales, les communications, l’éducation, l’énergie, les municipalités, les sociétés d’État et organismes publics, les transports aériens et urbains, le secteur mixte ainsi que les universités. Il est le plus grand syndicat affilié à la FTQ.

Syndicat des Métallos (FTQ)

Le Syndicat des Métallos, affilié à la FTQ, est le plus important syndicat du secteur privé au Québec. Il regroupe plus de 60 000 travailleurs et travailleuses de tous les secteurs économiques.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sur le même thème : Syndicalisme

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...