Édition du 16 octobre 2018

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Le Monde

Au sujet de certaines formes

L’auteur nos a fait parvenir un document très fouillé sur la question de l’État. Nous en avons déjà publié une partie. Nous publions ces deux pages d’une collecte détaillée sur les formes de l’état. La conclusion nous paraît importante pour nos réflexions.

merci Yvan

Voici une liste provisoire et non-exhaustive de certains types de regroupements humains, de lieux d’activités économiques et d’États qui ont pris forme au sein de divers modes de production qui se sont succédé dans l’histoire (la commune primitive, le mode de production esclavagiste, le mode de production féodal, le mode de production capitaliste, le mode de production « socialiste » et le mode de production « communiste »). Les concepts énumérés ici sont définis, par ordre alphabétique, dans un lexique qui apparaît dans la deuxième partie du texte.

1.0 Regroupements humains, lieux d’activités économiques et formes d’États

« L’État. […] (C)e mot vient rarement seul (1). »

La horde, la tribu, le clan, la gens, la bande, la phratrie, l’état de nature, la Société sans État, la société civile, le Chef, le Conseil des Anciens, l’État archaïque, l’État civilisé, la famille, le village, la cité, l’oikos, la seigneurie, le bourg, l’atelier, la ville, la ferme, la manufacture, la fabrique, l’entreprise, la société, la nation, la formation sociale, le pays, l’État esclavagiste, l’État agresseur, l’État agressé, la Statocratie, la Cité-État, la finalité de l’État, la Civitas, l’État romain, Imperium romanum, Auctoritas, Potestas, l’État byzantin, l’autorité de l’État, le chef d’État (César, le Tsar, l’émir, le kaiser, le maharadja, la maharani, le rais, la rani, le radja, l’Inca, le Sultan, le Khalife, le Gengis khan, le négus, le Padischah, le Shah, le Prince, la Princesse, le Duc, la Grande duchesse, le Grand duc, la Présidente, le Président, la Première ministre, le Premier ministre, la Gouverneure générale, le Gouverneur général, le dauphin, la régente, le régent, etc.), le Conseil de l’État, l’Empire (la Pharaonne, le Pharaon, l’Impératrice, l’Empereur), la Royauté (la Reine, le Roi), la Principauté, la République, la monarchie, la monarchie de droit divin, la monarchie absolue, « l’État c’est moi » (Louis XIV), la timocratie, l’oligarchie, la démocratie, la ploutocratie, l’ochlocratie, l’aristocratie, la polyarchie, l’État régalien, l’État féodal, l’État médiéval, l’État moyenâgeux, l’État vassal, l’État zianide, l’État westphalien, l’État veilleur de nuit, l’État-Gendarme, le despotisme, le despotisme oriental, la tyrannie, le pouvoir royal, l’État dynastique, le pouvoir gouvernemental, la Métropole, la colonie, la colonie militaire, la colonie militaire et hiérarchique, l’État colonial, l’État néo-colonial, la suprématie de la noblesse sur le peuple, l’État protecteur, l’État protégé, les États généraux, le Tiers-État, la société politique, la monarchie parlementaire, l’État théocratique, l’État pontifical, l’État ecclésiastique, l’État confessionnel, l’État multiconfessionnel, l’État laïque, les deux royaumes : le glaive spirituel et le glaive temporel, le Souverain, l’État, l’État dans l’État, l’État omniscient, l’État omnipotent, l’État définisseur d’ordre, l’État garant de l’ordre public, l’État stratège, l’État Moderne, la raison d’État, la déraison d’État, les secrets d’État, les mensonges de l’État, le crime d’État, l’État sanguinaire, l’État libéral, l’État de la classe dominante, le capitalisme d’État, l’État bourgeois, l’État entrepreneur, l’État contractant, le coup d’État, l’État dictatorial, l’état d’urgence, l’état de siège, l’État policier, l’État militaire, l’État terroriste, le terrorisme d’État, l’État mafieux, l’État zombie, les appareils répressifs d’État, le pouvoir coercitif de l’État, l’État oppresseur, l’État autoritaire, l’État démo-autoritaire, l’État fantôme, l’État régulateur, l’État national moderne, l’État-nation, l’État bi-national, l’État multinational, l’État souverain ou l’État indépendant, l’État autonome, l’État constitutionnel, le gouvernement responsable, l’État unitaire, l’État associé, les unions d’État, l’État divisé, l’État-tampon, les États satellites, les États insulaires, les États côtiers, les États riverains, l’État confédéral, les États confédérés, l’État fédéral, l’État ségrégationniste, l’État sexiste, l’État patriarcal, l’État non-interventionniste, l’État interventionniste, l’État social, l’État providence, la crise de l’État providence, la crise fiscale de l’État, l’État concurrence, l’État distributeur, l’État facilitateur, l’État compétitif, l’État sécuritaire, l’État patrimonial, l’État néo-patrimonial, l’État bureaucratique, l’État technocratique, l’État démocratique, l’État légal, l’État de droit, l’État bancal, l’État de non-droit, l’État social-démocrate, « […] État = société politique + société civile, c’est-à-dire hégémonie cuirassée de coercition » (Gramsci), les appareils idéologiques de l’État, l’État moloch, État völkisch, l’État fasciste, l’État nazi, l’État corporatiste, « L’État c’est le plus froid de tous les monstres froids » (Nietzsche), l’État inconscient, l’État prolétarien, l’État socialiste, l’État communiste, l’État dirigiste, la République populaire, l’État totalitaire, l’État d’un parti, le capitalisme monopoliste d’État, l’État-employeur, l’État patron, l’État législateur, l’État moniste, l’État duale, l’État keynésien, le Welfare State, le Workfare State, l’État actionnaire, l’État voyou, l’État tentaculaire, la démocratie représentative, la démocratie participative, la démocratie gouvernée, la démocratie gouvernante, l’oligarchie élective, l’État disciplinaire (Levasseur), le mode disciplinaire d’intervention de l’État (Boismenu), l’État surdéveloppé, l’État fort, l’État faible, l’État mou, l’État solide, l’État fantoche, l’État en déliquescence, l’État corrompu, l’État modeste, l’État profane, l’État mondial, l’État planificateur, l’État de troisième type, l’État circonscrit, l’État inséré, l’État partenaire, l’État subventionnaire, l’État dépensier, l’État austère, l’État post-moderne, l’État néolibéral, l’État minimal, le désengagement de l’État, l’État viable, l’État endetté, l’État tutélaire, l’État subsidiaire, l’État spectacle, l’État commutateur, l’État savant, l’État agnosique, l’État profond, l’État exigu (micro-État), etc. ; une chose parait constante ici : la présence incontestable de rapports hiérarchiques et inégalitaires entre les dirigeantEs et les dirigéEs, entre les dominantEs et les dominéEs, au sein de ces différentes structures sociales, économiques ou politiques que nous venons d’énumérer.

Bref, l’isocratie ne semble pas s’être réellement imposée de manière durable et permanente, pour le peu que nous en connaissons, dans l’histoire de l’humanité.

Yvan Perrier
Politologue
Cégep du Vieux Montréal

Notes

1.Perrier, Yvan. 2017. « L’État : d’hier à aujourd’hui ». À bâbord !, no. 69. Avril/mai 2017. https://www.ababord.org/L-Etat-d-hier-a-aujourd-hui et http://www.pressegauche.org/L-Etat-d-hier-a-aujourd-hui-30917

Yvan Perrier

Yvan Perrier est professeur de science politique depuis 1979. Il détient une maîtrise en science politique de l’Université Laval (Québec), un diplôme d’études approfondies (DEA) en sociologie politique de l’École des hautes études en sciences sociales (Paris) et un doctorat (Ph. D.) en science politique de l’Université du Québec à Montréal. Il est professeur au département des Sciences sociales du Cégep du Vieux Montréal (depuis 1990). Il a été chargé de cours en Relations industrielles à l’Université du Québec en Outaouais (de 2008 à 2016). Il a également été chercheur-associé au Centre de recherche en droit public à l’Université de Montréal.
Il est l’auteur de textes portant sur les sujets suivants : la question des jeunes ; la méthodologie du travail intellectuel et les méthodes de recherche en sciences sociales ; les Codes d’éthique dans les établissements de santé et de services sociaux ; la laïcité et la constitution canadienne ; les rapports collectifs de travail dans les secteurs public et parapublic au Québec ; l’État ; l’effectivité du droit et l’État de droit ; la constitutionnalisation de la liberté d’association ; l’historiographie ; la société moderne et finalement les arts (les arts visuels, le cinéma et la littérature).

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sur le même thème : Le Monde

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...