Édition du 11 décembre 2018

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Politique québécoise

Bilan de session parlementaire - L'idéologie conservatrice guide François Legault (QS)

QUÉBEC, le 7 déc. 2018 - Les porte-parole de Québec solidaire, Manon Massé et Gabriel Nadeau-Dubois, dressent un bilan très positif de la performance de leur parti au cours des deux semaines qu’aura durée cette session parlementaire, mais déplorent la grande ressemblance entre l’idéologie de François Legault et celle de Stephen Harper.

« Quiconque a suivi nos interventions en chambre, aura compris quelles étaient nos priorités, nos batailles. La priorité des priorités : la lutte au changement climatique. Je pense que la population l’a compris et c’est tant mieux. Nous avons entendu la population et nous ne laisserons pas tomber ce cheval de bataille. On continuera donc de talonner M. Legault et sa ministre de l’Environnement pour qu’ils présentent enfin un plan de lutte aux changements climatiques. Ma collègue Ruba Ghazal s’envolera d’ailleurs pour la Pologne ce dimanche pour aller à la COP 24 », a annoncé la cheffe parlementaire.

Si Manon Massé avait un mot pour qualifier le gouvernement Legault au cours de cette première session parlementaire c’est : idéologique.

« Dans le dossier de l’immigration, dans le dossier du cannabis, le dossier du 3e lien ou de l’environnement, le premier ministre préfère se fier à son idéologie conservatrice plutôt que de se fier à la science ou aux experts. C’est préoccupant. M. Legault, en termes d’idéologie, c’est l’équivalent de Stephen Harper ou Andrew Scheer. Je rappelle à M. Legault que son parti n’a reçu que 37% d’appui électoral. Il y a donc 63% des votes qui n’étaient pas dirigés vers son parti. Il ne peut pas gouverner sans écouter personne et sans chercher les consensus », a-t-elle ajouté.

Rappelons que le premier geste du gouvernement de la CAQ n’a pas été de réinvestir en Éducation mais plutôt de priver le réseau de l’éducation de 700 à 900 millions $ de revenus autonomes par année. L’argent qu’il mettra éventuellement en éducation servira d’abord à compenser cette perte et non pas à offrir les services additionnels qui sont tant attendus.

De son côté, le porte-parole Gabriel Nadeau-Dubois a indiqué être fier que son parti ait tout de même obtenu quelques engagements officiels, de la part du gouvernement.

« Sur les clauses orphelins, le gouvernement a appuyé notre motion pour mettre fin à toutes les clauses orphelin qui demeurent. On attend donc une action rapide du ministre du Travail. Nous avons aussi obtenu la garantie formelle du ministre des Finances de retirer les pensions alimentaires du calcul des prestations sociales comme l’aide financière aux études ou l’aide sociale et celle du ministre de l’Éducation de cesser les coupes dans les budgets des écoles dont l’indice de défavorisation a été révisé à la baisse. On va s’assurer que le gouvernement respecte ses engagements », a-t-il énuméré en point de presse.

Québec solidaire a aussi été le seul parti d’opposition à présenter des projets de loi durant cette courte session parlementaire. Gabriel Nadeau-Dubois a déposé un projet de loi pour exiger plus de transparences des parlementaires sur leur utilisation des fonds publics alors que la députée de Sherbrooke, Christine Labrie, a présenté un projet de loi sur les pensions alimentaires pour concrétiser rapidement l’engagement pris unanimement par l’Assemblée nationale cette semaine.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sur le même thème : Politique québécoise

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...