Édition du 19 septembre 2017

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Santé

Budget du Québec - Le Dr Amir Khadir dénonce le sous-financement du CUSM et appelle à un réinvestissement massif dans le système de santé

MONTRÉAL, le 28 mars 2017 - À l’instar des chirurgiens du Centre hospitalier de l’Université McGill, le docteur et député, Amir Khadir, s’inquiète de la qualité des soins au CUSM suite à la suppression d’une trentaine de postes de secrétaires médicales. « Le CUSM fait face à un sous-financement chronique et se trouve obligé de gérer un déficit structurel. Des postes sont supprimés, les professionnels sont surchargés et les services de soutien sont inadéquats. Un peu partout dans le réseau de la santé c’est la même histoire de sous-financement et de compressions qui se répète », s’est insurgé le député et médecin Amir Khadir. En ce jour du dépôt du budget, Québec solidaire appelle à abandonner pour toujours les politiques néfastes d’austérité budgétaire et à un réinvestissement massif en santé.

Le député rappelle que le ministère de la Santé a récemment imposé des coupes de 25$ millions au CUSM ; dans ce contexte il n’est pas surprenant de voir les gestionnaires contraints de prendre ce genre de décisions. « C’est loufoque de croire qu’on peut imposer des compressions année après année sans nuire au bon fonctionnement d’un hôpital. Les libéraux jurent que leurs coupures n’affectent pas les services à la population, que ce n’est que dans la bureaucratie qu’ils coupent. Mais il faut se rendre à l’évidence : sous le gouvernement Couillard, la qualité des soins s’est nettement détériorée », a poursuivi le député.

« Pendant des années, les libéraux ont essayé de réduire les coûts en limitant l’accès aux services essentiels de santé. Les coupes de plus d’un milliard en santé ont énormément affaibli notre système de santé public : tant les citoyens et citoyennes que les professionnels en font les frais. C’est financièrement irresponsable d’accorder des budgets insuffisants et ensuite accabler les établissements qui tentent tant bien que mal de rencontrer les besoins croissants d’une population ! Pour remédier à plus d’une décennie de compressions budgétaires, quelques millions par ci par là ne suffiront pas. Pour redresser la situation, il faut un réinvestissement massif », a-t-il conclu.

Sur le même thème : Santé

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...