Édition du 13 novembre 2018

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Les brèves électorales

Cadre financier de Québec solidaire - Les versements au Fonds des générations seront affectés à la lutte aux changements climatiques

Le 9 septembre 2018 - Manon Massé annonce qu’un gouvernement solidaire utilisera les versements prévus au Fonds des générations pour financer la nécessaire lutte aux changements climatiques par le biais d’infrastructures vertes planifiées au Plan de transition économique. Cet engagement se retrouve dans le cadre financier global rendu public ce matin par le parti. Rappelons que Québec solidaire a déjà dévoilé aux premiers jours de la campagne les nouvelles sources de revenus et d’économies inscrites à son cadre financier.

Selon les documents budgétaires, le gouvernement actuel prévoit verser 12,5 G$ au Fonds des générations au cours du prochain mandat. Un gouvernement de Québec solidaire cesserait ces versements au Fonds et utiliserait la somme pour payer les dépenses d’infrastructures prévues au Plan de transition économique dont la somme s’élève pratiquement au même montant, soit 12,6 G$ sur la durée du mandat.

« Le Fonds des générations porte présentement très mal son nom. Mettre des sommes colossales dans un Fonds qui servira éventuellement à rembourser la dette, c’est la pire façon d’aider les nouvelles générations. Par contre, mettre en place des infrastructures pour opérer une transition économique et énergétique et s’attaquer, enfin, à la dette environnementale, voilà une vraie façon de prendre soin de notre monde, en particulier les plus jeunes qui seront confrontés à la crise climatique si rien n’est fait d’ici là », rappelle Manon Massé, la candidate solidaire au poste de première ministre.

Cette opération n’aura aucun impact négatif sur le ratio dette/PIB qui restera stable et pourrait même s’améliorer avec la stimulation économique que générera les dépenses d’infrastructures dans l’économie réelle. La dette publique du Québec se trouve dans la moyenne de l’OCDE et n’est donc pas préoccupante, tandis que la crise climatique doit être la préoccupation centrale de tous les gouvernements Par ailleurs, un gouvernement solidaire ne touchera pas au montant déjà versé dans le Fonds. Le Fonds actuel sera préservé et ses rendements le feront croître. Rappelons que le Fonds est déjà comptabilisé dans le calcul de la dette.

« Il ne faut pas se laisser impressionner par les idées colportées par la vieille classe politique. Il est possible pour le Québec de présenter un budget plus ambitieux, comme le nôtre, en autant qu’on soit prêt à faire des choix différents des gouvernements qui nous ont précédés. Toutes nos dépenses supplémentaires sont couvertes par une source de revenus ou une économie additionnelle. On est loin du cadre financier de la CAQ qui ne fait rien pour l’environnement, qui baisse les taxes et croise les doigts en espérant une croissance économique. La CAQ doit cesser de pelleter des nuages », soutient Simon Tremblay Pepin, candidat dans Nelligan et porte-parole en Économie et Finances publiques.

Il est à noter que le cadre financier de Québec solidaire a été revu et approuvé par trois économistes indépendants : Bengi Akbulut, Mathieu Dufour et Mario Jodoin.

Faits saillants du cadre financier de Québec solidaire

- Tel qu’annoncé, le cadre financier solidaire sera équilibré.

- Il prévoit 12,9 G$ de nouvelles sources de revenus ou économies et 12,9 G$ de dépenses d’opération additionnelles à la dernière année de mandat.

- Pour ce qui est des immobilisations, il prévoit 12,6 G$ d’investissement en infrastructures pour le Plan de transition économique, dont 12,5 G$ seront financés par la réallocation des versements prévus au Fonds des générations.

- D’autres sommes sont prévus en immobilisation, dont la rénovation des écoles (1,6G$) et la construction de logements sociaux (2,3G$). Ces investissements seront inscrits au PQI 2019-2029 et financés par des emprunts comme cela se fait habituellement.

- Un investissement de 2,5G$ est également prévu pour Réseau Québec, un réseau de fibre optique pour Internet. Cette entreprise publique génèrera des revenus par la location de son réseau à des fournisseurs Internet. Elle remboursera à terme l’investissement étatique et générera ensuite de nouveaux revenus pour le fonds consolidé.

Les médias trouveront le cadre financier complet en pièce jointe. Après en avoir pris connaissance, les médias sont invités à prendre rendez-vous pour une entrevue sur le sujet. Notre porte-parole solidaire en matière d’Économie et de Finances publiques, Simon Tremblay-Pepin, ou les porte-parole solidaire, Manon Massé et Gabriel Nadeau-Dubois, seront disponibles pour répondre aux questions.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sur le même thème : Les brèves électorales

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...