Édition du 9 octobre 2018

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Elections et mouvements sociaux

Campagne électorale : les organismes communautaires s’invitent dans le débat

Dans le cadre de la Campagne Engagez-vous pour le communautaire, le Regroupement des organismes communautaires des Laurentides (ROCL) a organisé, le 17 septembre dernier au Centre Notre-Dame à Saint-Jérôme, une journée d’échanges à saveur politique à l’aube des élections provinciales du 1er octobre prochain. Près de 200 personnes issues des organismes de la région se sont déplacées pour participer à cet événement qui visait l’éducation politique et la sensibilisation des déléguées des quatre principaux partis politiques aux revendications et demandes du milieu communautaire.

« Nous voulions nous rassembler, nous approprier collectivement certains enjeux politiques et interpeller les partis politiques sur des questions importantes qui préoccupent le milieu communautaire. Que comptent faire les partis pour maintenir et développer des services publics et des programmes sociaux qui soient accessibles et universels ? De quelle façon les partis comptent-il mieux soutenir les organismes et régler leur problème de sous-financement ? Sont-ils prêts à investir 475M$ pour les 4000 organismes d’action communautaire autonome au Québec ? Les questions de la salle ont aussi été nombreuses ce qui démontre la pertinence de cette activité d’éducation populaire et toute l’importance d’inviter le politique sur notre terrain » exprime Laurie McFall, présidente du ROCL.

La salle, préalablement chauffée par une conférence de Mme Françoise David et de M. Jean-Sébastien Dufresne du Mouvement Démocratie Nouvelle (MDN) portant sur la réforme du mode de scrutin, était prête à accueillir les déléguéEs des partis. Benoit Charette de la Coalition Avenir Québec (CAQ), Mylène Jaccoud de Québec Solidaire (QS) et Marc-Olivier Leblanc du Parti Québécois (PQ) ont accepté l’invitation du ROCL et répondu à l’ensemble des questions avec une spontanéité et un aplomb certain. Le Parti Libéral avait quant à lui confirmé la présence de la candidate Naomie Goyette qui s’est désistée le matin même, laissant ainsi tombé le comité organisateur et les quelques 200 personnes participantes.

C’est donc à côté d’une chaise vide que les trois formations politiques ont répondu aux questions du ROCL qui touchaient essentiellement la participation citoyenne, les services publics et les programmes sociaux ainsi que l’action communautaire autonome. Dans la salle, des questions sur les logements sociaux, les engagements pour les personnes atteintes d’une déficience intellectuelle, la reconnaissance du langage des signes et l’accès aux ressources pour les personnes sourdes, la lourdeur administrative pour les victimes d’agressions sexuelles, les nouvelles responsabilités des municipalités dans le champ du développement social et leur connaissance de la politique de reconnaissance de l’action communautaire sont autant de sujets qui ont été abordés.

Une œuvre collective a aussi été réalisée pendant l’événement par l’artiste Sophie-Stella Boivin où chacune des personnes présentes pouvait y mettre sa couleur. Cette oeuvre, à travers laquelle des symboles forts de solidarité, de transformation sociale et d’ancrage dans les communautés sera éventuellement exposée dans les Laurentides pour favoriser la visibilité du travail des organismes communautaires. À noter aussi que tout au long de la journée, une quinzaine de personnes vivant avec un handicap de surdité ont pu accéder à l’information grâce à la présence d’interprètes en langage des signes.

« Au Québec, on parle de 58 000 travailleuses et travailleurs dont plus de 1000 dans les Laurentides. C’est aussi près de 425 000 bénévoles qui s’investissent dans leurs communautés, qui défendent les intérêts des personnes vivant diverses formes de difficulté et qui contribuent à façonner les politiques sociales depuis plus de 50 ans. Les réponses des déléguéEs des partis étaient intéressantes mais on souhaite des engagements plus concrets de chacun d’eux et une mise en application rapide des promesses faites en campagne par le parti qui formera le prochain gouvernement » a conclu Benoit Larocque, co-coordonnateur du ROCL.

Le ROCL est un large regroupement de 140 organismes d’action communautaire autonome qui œuvrent dans les Laurentides. Chaque année, les organismes des Laurentides réalisent plus de 200 000 interventions directes auprès de la population. Certains travaillent pour venir en aide aux familles, aux femmes, aux personnes démunies ou vivant avec un handicap, aux jeunes, en défense de droits, en alphabétisation, en consommation, en crédit communautaire et en solidarité internationale. Les organismes portent des valeurs de justice sociale et d’égalité. Leurs approches visent une réappropriation de pouvoir par les personnes afin que chacun et chacune puisse agir comme citoyenNE à part entière. L’écoute, l’entraide, ainsi que des activités d’information et d’éducation populaire sont partie intégrante de leur quotidien.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sur le même thème : Elections et mouvements sociaux

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...