Édition du 14 novembre 2017

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Syndicalisme

Candidat à la direction de la FTQ - Claude Généreux lance son programme sur Internet

MONTRÉAL, le 12 nov. 2013 - En campagne depuis deux semaines, Claude Généreux lance le programme qu’il propose aux membres de la FTQ sur Internet. À la page Facebook (http://on.fb.me/1i38yzh) et au compte Twitter (@Genereux2013) s’ajoute, ce matin, un site Internet (claudegenereuxFTQ2013.ca) qui présente le programme de Claude Généreux pour l’avenir de la plus grande centrale syndicale au Québec.

La FTQ d’abord !
Claude Généreux propose tout d’abord de recentrer la mission de la FTQ sur ses membres et les valeurs syndicales et d’établir, avec le Fonds de solidarité, une nouvelle politique industrielle pour les membres de la FTQ et l’ensemble de la société québécoise. Cette politique industrielle serait fondée sur la création d’emplois dans le cadre d’un développement durable.
Selon Claude Généreux, ces grandes orientations pour la centrale syndicale n’ont de sens que si la FTQ retrouve toute sa crédibilité pour mieux jouer son rôle d’agent de changement social. « Il faut pour cela, dit-il, diriger la FTQ avec ouverture et rendre tous ses dirigeants redevables aux membres et aux affiliés. »

« Les dernières années ont été très pénibles pour la FTQ, résume Claude Généreux. Ce qu’on a entendu et qu’on continue d’entendre sur la FTQ fait mal à tout le mouvement syndical. Par sa culture du secret et ses recours juridiques, la direction actuelle de la FTQ a empiré la situation. Contrairement à mes adversaires, je n’ai pas l’appui de Michel Arsenault. C’est facile à comprendre pourquoi. Je propose de tourner la page sur les pires années que la FTQ a connues, tandis qu’eux parlent de continuité. »
« Il faut marquer une rupture nette avec ce passé récent, plaide celui qui a osé se lever pour défier le président de la FTQ. Être syndicaliste, c’est vivre selon les principes que l’on défend. Ce n’est pas se la couler douce avec les entrepreneurs. Mes adversaires sont étrangement très muets sur ces années peu glorieuses. Ils n’ont jamais rien dénoncé. Ce que je dis aux membres de la FTQ, c’est qu’il est urgent de parler des vrais enjeux, ceux de l’avenir de la société québécoise et des travailleurs et travailleuses. »
Rappelons que Claude Généreux a annoncé sa candidature à la direction de la FTQ le 31 octobre. Le 4 novembre, l’actuel président de la FTQ annonçait son retrait de la vie syndicale, tout en prenant soin de désigner ses protégés.

Claude Généreux
Claude Généreux a été éducateur à l’hôpital Rivière-des-Prairies et militant au SCFP 313 à compter de 1980. En 1993, il devient président du Conseil provincial des affaires sociales (CPAS) du SCFP, et en septembre de la même année, il est élu président du SCFP-Québec. En octobre 2001, il est élu secrétaire-trésorier pancanadien du SCFP pour un mandat de deux ans, et reconduit quatre fois jusqu’à son départ en octobre 2011. À ce titre, il a mené à bien une réforme en profondeur des finances et des pratiques du syndicat qui compte le plus grand nombre de membres au Canada, soit 627 000 membres. Depuis, il s’est impliqué avec plusieurs groupes communautaires, notamment sur des questions de solidarité internationale et des dossiers concernant des régimes de retraite.

Sur le même thème : Syndicalisme

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...