Édition du 17 octobre 2017

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Services publics

Caserne fermée à Drummondville : risque pour les citoyens ? (AFPC)

DRUMMONDVILLE, QC, le 12 oct. 2017 - L’Alliance de la Fonction publique du Canada, région du Québec (AFPC-Québec) souhaite commenter le Schéma de couverture de risques en incendie de la MRC de Drummond, en vigueur depuis le 20 mai 2012 et qui est présentement en cours de révision.

Le document expose clairement que la Ville de Drummondville a pris la décision de ne pas opérer la caserne du secteur Saint-Nicéphore, entre minuit et 7h, qui couvre 33% du périmètre urbain. Durant cette période, les appels d’urgence doivent être desservis uniquement à partir de la caserne située sur la rue Cockburn à Drummondville.

« Les conséquences directes de cette décision font en sorte que le temps d’intervention est doublé. La population est-elle au courant de cette conséquence importante ? » questionne Magali Picard, vice-présidente exécutive régionale de l’AFPC-Québec.

En effet, le temps de déploiement des effectifs passe de moins de 5 minutes à 10 minutes lorsque la caserne du secteur de Saint-Nicéphore n’est pas en opération. De plus, le document qui sert à limiter les effets néfastes sur la population indique que le nombre d’appels enregistrés la nuit est d’environ 100 par année. 

« Il existe des risques d’incendie à tout moment dans une journée, incluant la nuit. Quand nous savons qu’à toutes les minutes, le volume d’un incendie double, chaque minute compte. Devant ces faits, il est illogique de volontairement doubler le temps d’intervention, » souligne Normand Pelletier, conseiller syndical de l’AFPC.

L’AFPC-Québec presse la Ville de Drummondville de revoir cette décision dès maintenant et de fournir des services incendies en tout temps, à partir de la caserne du secteur de Saint-Nicéphore. 

« Nous croyons que pour les années à venir, la population du secteur Sud de Drummondville incluant Saint-Nicéphore mérite une couverture incendie 24/7, » conclut Mme Picard.

En terminant, l’AFPC-Québec espère que la population concernée profitera de la fenêtre de révision du Schéma de couverture de risques en incendie pour questionner leurs élues et élus sur la sécurité incendie à Drummondville.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sur le même thème : Services publics

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...