Édition du 12 juin 2018

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Santé

Conditions de travail des professionnelles en soins au Bas-Saint-Laurent - « Le CISSS du Bas-Saint-Laurent ajoute l'insulte à l'injure. » - Nancy Bédard

RIVIÈRE-DU-LOUP, QC, le 27 avril 2018 - Dans le cadre d’une tournée au Bas-Saint-Laurent, la présidente de la FIQ, Nancy Bédard, ainsi que la présidente de FIQ-SPSICR-BSL, Cindie Soucy, ont profité de l’occasion pour faire le point sur les négociations locales au CISSS du Bas-Saint-Laurent. « Je suis allée à Matane, Amqui, Mont-Joli, Témiscouata-sur-le-Lac et Rivière-du-Loup et je peux vous dire que j’y ai vu des infirmières, infirmières auxiliaires et inhalothérapeutes qui ont leur quota, qui sont à bout de souffle. Il manque régulièrement de personnel et elles subissent quotidiennement les mauvaises décisions des gestionnaires. Il y a un grave problème d’attraction et de rétention dans la région, et quelle est la réponse du CISSS ? En demander encore plus aux professionnelles en soins et niveler leurs conditions de travail vers le bas », a déclaré la présidente de la FIQ, Nancy Bédard.

« Dans le contexte actuel de surcharge de travail, d’épuisement des professionnelles en soins, des heures supplémentaires, des heures supplémentaires obligatoires et de la précarité d’emploi, le dépôt patronal du projet de convention locale est une insulte. C’est un manque de respect et surtout un manque flagrant de considération envers les professionnelles en soins. Nous avons des solutions qui ont été soumises à l’employeur à de multiples reprises, nous doutons maintenant de sa bonne foi à vouloir négocier avec nous. Nous savons depuis le début que le CISSS veut de la flexibilité et de la mobilité des professionnelles en soins. Mais là, il veut plus que ça, on ne parle même plus de recul dans les conditions de travail, c’est bien au-delà de ça », a ajouté Cindie Soucy.

Un projet de ratios professionnelles en soins/patients à Rivière-du-Loup

La FIQ a aussi profité de l’occasion pour annoncer officiellement l’implantation d’un projet de ratios professionnelles en soins/patients à Rivière-du-Loup. Il sera réalisé dans le département de médecine du Centre hospitalier régional du Grand-Portage. « Nous sommes très heureuses de cette annonce. L’implantation de ratios professionnelles en soins/patients est une bataille que mène la FIQ depuis plusieurs années. C’est une proposition que nous avons mise de l’avant pour assurer des soins sécuritaires aux patients tout en diminuant la surcharge de travail pour nos membres. C’est grâce au travail de la FIQ si notre région peut compter sur son premier projet de ratios », a indiqué Cindie Soucy.

« Avec des experts de la FIQ et du ministère de la Santé, nous superviserons le projet de ratios. Notre objectif, c’est, à terme, l’implantation de ratios professionnelles en soins/patients dans l’ensemble du réseau de la santé », a conclu Nancy Bédard.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sur le même thème : Santé

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...