Édition du 14 novembre 2017

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Libre-échange

Conflit sur le bois d'œuvre - Le syndicat Unifor tient une journée d'action nationale à travers le pays

SAGUENAY, QC, le 19 juin 2017 - Dans plusieurs régions du Canada, des membres d’Unifor prennent la parole, aujourd’hui, pour réclamer un accord juste et équitable avec États-Unis dans le dossier du bois d’œuvre.

« Nous voulons rappeler que même si des mesures ont été mises de l’avant par les gouvernements fédéral et québécois, mesures que nous avons d’ailleurs saluées, il reste que le conflit est toujours aussi menaçant pour nos emplois et nos communautés », a expliqué Renaud Gagné, directeur québécois.

Unifor exhorte le gouvernement fédéral à négocier un accord qui tienne compte de la réalité québécoise, plus précisément de son régime forestier. « Le régime forestier québécois prévoit que le prix de la fibre doit être fixé par des enchères publiques. Il faut absolument que les Américains le comprennent et cessent de nous accuser à tort de vendre le bois à rabais », a expliqué le dirigeant syndical.

À la veille de l’imposition d’autres droits antidumping et de possibles quotas, Unifor estime que la situation est toujours aussi préoccupante. Ainsi, des rassemblements et des interventions publiques ont lieu au Nouveau-Brunswick et en Ontario. Au Québec, des rassemblements ont lieu à Amos et Jonquière alors qu’une conférence presse a été tenue plus tôt à Baie Comeau en présence des travailleurs de la région et du maire de la ville. Dans toutes les villes, les élus ainsi que des représentants des employeurs ont été invités à appuyer la démarche en étant présent et en prenant la parole lors des événements.

Cet événement s’inscrit en continuité de la campagne de pression politique qu’Unifor mène depuis des mois pour soutenir les emplois de l’industrie.

Unifor

À propos du projet Unifor


Depuis deux ans, le SCEP et les TCA ont entrepris le processus de création du nouveau syndicat Unifor. Plusieurs comités composés des membres des deux syndicats ont ainsi travaillé à élaborer les structures, les statuts, le nom et le logo, les politiques, l’intégration, etc. du syndicat Unifor. L’an dernier, les congrès nationaux des deux organisations ont approuvé le processus alors que cette fin de semaine (30 août-1er septembre 2013), se déroule le congrès de fondation à Toronto.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sur le même thème : Libre-échange

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...