Édition du 12 décembre 2017

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Québec solidaire

Congrès de Québec solidaire - Les membres votent en faveur de la fusion avec Option nationale

Réunis en congrès cette fin de semaine, les membres de Québec solidaire ont donné un appui clair et ferme à la fusion avec Option nationale.

« Nous sommes particulièrement fiers de la décision prise par nos membres, qui ont voté à forte majorité de tendre la main à nos ami.es d’Option nationale. Il ne faut pas sous-estimer l’importance d’une journée comme celle-ci. Nous avons posé un geste historique vers la première réunion de deux partis indépendantistes depuis les années 60. Québec solidaire et Option nationale sont les seuls qui s’engagent encore à marcher avec le peuple vers un Québec souverain », affirme la coporte-parole de Québec solidaire et députée de Sainte-Marie-Saint-Jacques, Manon Massé.

Amir Khadir, son collègue député de Mercier, rappelle que Québec solidaire est né d’un processus de rassemblement de deux entités politiques. « L’histoire de la gauche souverainiste en est une d’union, de coalition, de rassemblement. En 2006, j’étais aux premières loges des débats entourant la fusion de deux formations qui souhaitaient unir leurs forces pour doter le Québec d’un parti unifié. Onze ans plus tard, notre famille politique est plus présente sur l’échiquier politique qu’elle ne l’a jamais été depuis trente ans. Cette décision solidaire envoie un signal clair aux Québécois et Québécoises : il y a, aujourd’hui, une nouvelle maison plus grande que jamais, bâtie pour les souverainistes progressistes », enchaîne le député.

Gabriel Nadeau-Dubois, coporte-parole et député de Gouin, termine en s’adressant aux membres d’Option nationale.

« Nous partageons déjà beaucoup. Au-delà de notre aspiration à vouloir faire du Québec un pays, nous partageons des valeurs, des propositions politiques, un engagement commun pour la justice sociale, l’environnement, la gratuité scolaire, la démocratie, pour faire vivre notre langue et notre culture. Mais là où on se rejoint par-dessus tout, c’est le courage politique. On ne cache pas nos convictions dans le placard en promettant de pas rouvrir la porte avant la semaine des quatre jeudis. On a pas peur de le dire clairement : aujourd’hui, plus que jamais, il faut un changement de régime au Québec. Ce courage politique, c’est notre meilleure arme contre la politique du vide de la CAQ. C’est notre meilleure arme contre la résignation du PLQ. Mes ami.es, vous avez entre vos mains l’occasion d’avaliser la naissance d’un nouveau parti unifié qui représente le meilleur de nos deux familles politiques », conclut-il.

Les membres d’Option nationale se réuniront le 10 décembre prochain afin de statuer sur la fusion avec les solidaires.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sur le même thème : Québec solidaire

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...