Édition du 20 février 2018

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Amérique centrale et du sud

Lettre ouverte au Congrès national du Brésil

Contre le projet révoquant le décret reconnaissant Paulo Freire comme un maître de l'éducation brésilienne

Traduit de l’anglais - PTAG

Son Excellence Monsieur le Président du Congrès national brésilien, les membres du Conseil Mondial des Instituts Paulo Freire, et en particulier ceux de l’Institut Paulo Freire du Brésil, et également les institutions, les forums et les mouvements, les citoyennes et les citoyens signataires de cette lettre ouverte destinée à ce distingué Parlement viennent respectueusement vous exprimer ce qui suit :

1) Par ses interventions dans les systèmes d’éducation au Brésil et dans d’autres pays, en particulier dans l’éducation des adultes, Paulo Freire est reconnu internationalement comme l’un des éducateurs les plus importants du XXe siècle.

2) Par ses réflexions et ses publications, ainsi que les titres de docteur honoris causa qui lui ont été accordés par les universités de plusieurs pays, donc, Paulo Freire est considéré comme l’un des penseurs les plus importants du 20e siècle par son autorité reconnue et actualité dans différents domaines de la connaissance,

3) Par ses expériences éducatives et ses écrits, Paulo Freire a été reconnu dans le monde entier comme l’auteur d’un héritage éducatif qui est appliqué à tous les niveaux, les formes et les degrés d’enseignement dans différentes parties du monde.

4) Dans uneétude récente sur les travaux scientifiques, menée par la London School of Economics, Paulo Freire est considéré comme l’un des penseurs les plus lus et les plus cités du monde, et son œuvre la plus célèbre, Pédagogie de l’Opprimé (1968), est parmi les trois livres les plus cités dans les sciences sociales et parmi les 100 livres les plus consultés et les demandés dans les universités anglophones sans le monde.

5) Les archives de Paulo Freire, situées à l’Institut Paulo Freire, sont reconnues comme un site du patrimoine mondial par l’UNESCO Mémoire du monde (MOW) et , de même que par le Bureau national des Archives (Conarq) du Brésil.

Par toutes ces preuves et pour rendre justice, honorer les capacités nationales et la créativité, ainsi que de faire référence à l’éducation brésilien et l’apport de Freire, a été promulguée la loi n ° 12612 loi du 13 avril 2012, a établi à son article 1 ° : "L’éducateur Paulo Freire est déclaré patron de l’éducation brésilienne".

Contrairement à cette déclaration d’initiative populaire qui a reçu l’adhésion sociale et parlementaire unanime, une proposition de loi publiée sur le site du Sénat brésilien les derniers jours de septembre 2017, cherche à initier un mouvement pour annuler cette reconnaissance, méconnaissant l’immense contribution de Paulo Freire à la pensée pédagogique brésilienne. À la lumière de cela, pour toutes ces raisons, Monsieur le Président, les signataires de cette lettre suggèrent au Parlement brésilien ne fasse pas écho à cette initiative, et rejette toutes les initiatives de cette nature.

Dans l’espoir d’une réponse positive du Congrès national brésilien, qui a approuvé le projet de loi soumis par la députée fédérale Luza Erudina, en en faisant la loi fédérale 12,6122012, nous appelons les parlementaires et toutes les personnes et institutions impliquées dans la lutte contre toutes les formes d’oppressions de soutenir la Lettre ouverte en la signant.

Sao Paulo, octobre 2017

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sur le même thème : Amérique centrale et du sud

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...