Édition du 21 novembre 2017

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Livres

De quoi Total est-elle la somme ?

Multinationales et perversion du droit

Comploter, coloniser, collaborer, corrompre, conquérir, délocaliser, pressurer, polluer, vassaliser, nier, asservir et régir ou comment les multinationales font et défont les lois.

Alain Deneault est l’auteur de Noir Canada, Offshore, Paradis sous terre, Gouvernance, Paradis fiscaux : la filière canadienne, Médiocratie, Une escroquerie légalisée et Politiques de l’extrême-centre. Directeur de programme au Collège international de philosophie à Paris, chercheur au Réseau pour la justice fiscale, il enseigne la théorie critique à l’Université de Montréal.

Source : Élodie Comtois pour Écosociété

Faire la somme d’une société pétrolière comme Total, c’est faire la cartographie de cette institution qui domine nos sociétés en ce début de XXIe siècle : la multinationale.

Alain Deneault démontre que le cas Total ne témoigne pas seulement du pouvoir de cette entreprise en particulier, mais de celui d’une poignée de multinationales qui font aujourd’hui la loi. Qui détient désormais la souveraineté, c’est à dire cette capacité qu’a le pouvoir de peser sur le cours de l’histoire ? Car le type de criminalité dont il s’agit ici, « à cravate » ou « en col blanc », ne saurait être sanctionné : c’est une criminalité que les puissants arrivent à mener à l’intérieur ou en marge du droit. Ce droit qu’ils ont le pouvoir de façonner à leur avantage, des codes de loi aux logiques procédurales en passant par la « loi de la mondialisation », vaste fourre-tout qui permet aux multinationales de jongler avec des systèmes de lois qui débordent les uns sur les autres et de se faufiler sans cesse dans les interstices de non-droit.

En s’attribuant ce nom en 1953, la Compagnie française des pétroles trahit sa mégalomanie. Active dans plus de 130 pays, cette société s’affaire à exploiter, traiter et dis- tribuer des produits issus du pétrole, tout en étant présen- te dans le gaz et l’industrie chimique. Mais Total, c’est d’abord un pouvoir tentaculaire : à la fois politique – lobbying intimidant auprès des autorités, trafic d’influence et commissions occultes, pillage des ressources au détriment des peuples et de l’environnement, et commercial – manipulation des prix à son avantage, compétition déloyale avec ses petites concurrentes, évasion et évitement fiscaux.

Alain Deneault montre comment l’état du droit et la complicité des États ont permis à une firme, légalement, de comploter sur la fixation des cours du pétrole ou le partage des marchés, de coloniser l’Afrique à des fins d’exploitation, de collaborer avec des ré- gimes politiques officiellement racistes, de corrompre des dictateurs et des représentants politiques, de conquérir des territoires à la faveur d’interventions militaires, de délocaliser des actifs dans des paradis fiscaux ainsi que des infrastructures dans des zones franches, de pressurer des régimes oligarchiques en tirant profit de dettes odieuses, de polluer de vastes territoires au point de menacer la santé publique, de vassaliser des régimes politiques pourtant souverains en théorie, de nier des assertions de façon à épuiser des adversaires judiciaires, d’asservir des populations et de régir des proces- sus de consultation. Chacun de ces verbes fait l’objet d’un chapitre. Ils représentent une série d’actions sidérantes que l’ordre politique actuel ou récent a permis à des mul- tinationales de mener en toute impunité, indépendamment des textes législatifs et des institutions judiciaires, voire grâce à eux.

Puisqu’il est toujours plus aisé de combattre une entité que l’on comprend, la lecture de cet ouvrage nous rappelle que les peuples doivent urgemment reconquérir leur souveraineté politique.

En librairie le 16 mars 2017 440 pages - 34 $

Sur le même thème : Livres

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...