Édition du 11 décembre 2018

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Les nôtres

Décès du comédien Gilles Pelletier - Un pilier des arts disparaît (FAE)

MONTRÉAL, le 6 sept. 2018 - C’est avec une grande tristesse que la Fédération autonome de l’enseignement (FAE) a appris le décès de l’homme de théâtre québécois Gilles Pelletier, âgé de 93 ans. En 2013, la FAE avait souligné avec fierté sa contribution remarquable aux programmes d’enseignement et de formation des écoles publiques, en lui remettant un Prix hommage qu’il partageait avec son épouse, la comédienne Françoise Graton, dans le cadre de la Semaine pour l’école publique (SPEP) portant sur les arts.

C’est en 1964 qu’ils ont fondé la Nouvelle Compagnie Théâtrale (NCT), devenue le Théâtre Denise-Pelletier en 1997, en l’honneur de sa sœur, aussi comédienne, qui l’a initié au théâtre. Située dans le quartier populaire d’Hochelaga-Maisonneuve, à Montréal, cette compagnie théâtrale a permis à des millions d’élèves qui fréquentent le réseau des écoles publiques de découvrir les grandes œuvres de la dramaturgie québécoise et universelle.

« En créant cette Compagnie, monsieur Pelletier a transmis à la jeunesse québécoise sa passion et son amour du théâtre. Avec son décès, un pilier de la démocratisation et de l’accessibilité à la culture disparaît. Toutes nos pensées vont à sa famille, ses proches et à ses amis », a déclaré Sylvain Mallette, président de la FAE. « Afin de lui rendre hommage, nous encourageons la population à fréquenter les théâtres du Québec », a-t-il ajouté.

Une carrière prolifique

Gilles Pelletier a fait ses débuts au théâtre en 1945. Au cours de sa carrière, il a joué dans une centaine de pièces. À la télévision, il a participé à un grand nombre d’émissions dramatiques, dont une trentaine de téléthéâtres et plusieurs séries. Sa carrière au cinéma était aussi prolifique. En plus de son rôle de comédien, il a signé plusieurs mises en scène et a longtemps assuré la direction administrative de la NCT. Monsieur Pelletier a reçu plusieurs distinctions, mentionnons entre autres le Prix Victor-Morin, le Prix du Gouverneur général du Canada ainsi que le Prix Denise-Pelletier. Il était également Officier de l’Ordre du Canada et de l’Ordre national du Québec.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sur le même thème : Les nôtres

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...