Édition du 11 décembre 2018

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Immigration

Des Montréalais-e-s manifestent contre le nouveau ministère de la « Sécurité frontalière et de la Réduction du crime organisé » et les expulsions de Haïtien-ne-s et d'autres migrant-e-s entrant au Canada en provenance des États-Unis

Manifestation
Bureaux de l’ASFC, 1010 St-Antoine (métro Bonaventure)
Samedi 4 août à 10h30

Les organisations luttant pour la justice migratoire ont été stupéfaites d’apprendre la création d’un nouveau ministère, celui de la Sécurité frontalière et de la Réduction du crime organisé, alors même qu’elles réclamaient le rétablissement d’un moratoire sur les déportations vers Haïti. Le nouveau ministère est une tentative du gouvernement Trudeau d’apaiser les racistes opposé-e-s aux migrants qui recherchent la stabilité et la sécurité au Canada.

Les gens entrent irrégulièrement au Canada en provenance des États-Unis en raison du soit-disant Accord sur les tiers pays sûrs. À la suite de la décision du président Trump de lever le statut de protection temporaire des Haïtien-ne-s, puis d’autres personnes, de nombreuses personnes menacées d’expulsion ont cherché refuge au Canada. Cependant, moins de 50% de celles et ceux dont les cas ont été entendus par le système injuste de détermination du statut de réfugié au Canada ont été accepté-e-s ; cette proportion chute à 10% dans le cas des Haïtien-ne-s. Le Canada expulse déjà des personnes qui ont été rejetées - même vers Haïti, malgré le fait que le Canada a émis un avertissement de voyage à propos d’Haïti.

La nomination de Bill Blair (largement critiqué pour ses violations des droits de la personne dans le cadre du sommet du G20 de 2010 lorsqu’il était chef de la police de Toronto) à la tête de ce nouveau ministère fait craindre une plus grande violence envers les migrant-e-s au Canada.

Rejetant la logique raciste qui lie les migrant-e-s au crime et à l’insécurité, les Montréalais-e-s se mobiliseront pour exiger :

- l’abolition du nouveau ministère ;
- le rétablissement d’un moratoire sur les expulsions vers Haïti ; et
- la fin de la déportation de tou-te-s les réfugié-e-s et migrant-e-s qui entrent au Canada en provenance des États-Unis.

- 30-

Source :
Comité d’action des personnes sans statuts

et
Solidarité sans frontières

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sur le même thème : Immigration

Sections