Édition du 21 novembre 2017

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Syndicalisme

Des membres du SCEP placés en lock-out par Bell ExpressVu

TORONTO, le 12 juill. 2012 - Bell ExpressVu, détenue en propriété exclusive par Bell Canada Entreprises, a avisé qu’elle plaçait en lock-out des employés à 0 h 01, le 14 juillet.

L’entreprise a placé en lock-out 114 membres de la section locale 79M du Syndicat canadien des communications, de l’énergie et du papier (SCEP) les techniciens de la télévision qui entretiennent et distribuent les signaux de télévision par satellite et Internet à plus de deux millions de clients de Bell partout au Canada.

Le syndicat était en négociation avec l’employeur depuis le mois d’avril 2011 pour conclure une première convention collective. Le 6 juillet, Bell a présenté une offre non négociable. Le 10 juin, les membres ont rejeté à 88 % l’offre de l’employeur.

Peu après, le syndicat a reçu un avis de Bell indiquant qu’elle plaçait les employés en lock-out.

Certains des points en litige portent sur les salaires, les échelons salariaux, les vacances, les aménagements des postes de travail et des clauses liées à l’industrie.

« Nos membres méritent d’avoir une convention collective décente et équitable », a affirmé Barb Dolan, vice-présidente administrative de la région de l’Ontario du SCEP.

Sur le même thème : Syndicalisme

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...