Édition du 19 septembre 2017

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Asie/Proche-Orient

Désaccord : Les opinions des Canadiens sont en contradiction avec la politique gouvernementale à l'égard d'Israël

MONTRÉAL et OTTAWA, le 16 févr. 2017 - Un nouveau sondage d’opinion publique sur le conflit israélo-palestinien révèle un désaccord dramatique entre les politiques du gouvernement canadien et l’opinion publique. L’enquête, menée par EKOS et Associés, soulève de sérieuses questions sur les politiques canadiennes et les théories qui la sous-tendent.

« La politique étrangère du Canada devrait refléter les valeurs et les opinions canadiennes », a déclaré Thomas Woodley des Canadiens pour la Justice et la Paix au Moyen-Orient (CJPMO), un commanditaire du sondage. « Mais notre enquête révèle que les Canadiens sont beaucoup plus critiques envers Israël que leur gouvernement, ce qu’ils perçoivent comme étant pro-Israël plutôt que pro-Palestinien ».

Parmi ceux qui ont exprimé une opinion sur la façon dont ils voient le gouvernement israélien, 46% ont dit « très défavorable » ou « quelque peu défavorable », alors que seulement 28% ont dit « très favorable » ou « quelque peu favorable ». À l’inverse, près de quatre fois plus de répondants (61%) pensent que le gouvernement canadien « est généralement plus pro-israélien » qu’il ne le pense « pro-palestinien » (16%).

L’enquête révèle aussi une différence considérable entre les partisans du Parti conservateur et ceux de tous les autres partis au Parlement.

Diana Ralph, de Voix Juives Indépendantes, a ajouté : « Nous avons été encouragés de constater que presque tous les Canadiens (91%) qui ont exprimé une opinion estiment que critiquer les politiques du gouvernement israélien équivaut à la critique de tout autre pays et n’est pas nécessairement antisémite. Les répondants Juifs ont également partagé ce point de vue ».

L’enquête a été réalisée entre le 25 janvier et le 2 février 2017, avec un échantillon aléatoire de 1 000 adultes canadiens âgés de 18 ans et plus. La marge d’erreur associée à l’envergure d’échantillon est de plus ou moins 3,1%, 19 fois sur 20.

Une conférence de presse avec les commanditaires de l’enquête et un représentant de l’EKOS aura lieu à 14h HE, jeudi 16 février. Coordonnées du pont de conférence : 1.800.786.1922, Code du participant : 71615472 #

Un rapport complet affichant tous les résultats du sondage peut être consultés à http://survey.cjpme.org, http://ijvcanada.org, ou http://dimitrilascaris.org.

Sur le même thème : Asie/Proche-Orient

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...