Édition du 13 novembre 2018

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Cultures, arts et sociétés

Dominique Champagne, artiste pour la paix 2011

L’auteur, metteur en scène et concepteur Dominic Champagne a été nommé Artiste pour la paix de l’année 2011. Il a oeuvré pour le théâtre, la télévision et le cirque, a signé Varekai et LOVE du Cirque du Soleil et reçu plusieurs prix et distinctions. Après sa mise en scène du Boss est mort d’Yvon Deschamps, il est revenu à l’avant de la scène culturelle montréalaise l’automne dernier avec HA ha ! … de Réjean Ducharme et son spectacle Tout ça m’assassine où sa capacité de s’indigner est entière.

C’est en particulier pour son engagement au service d’une cause vitale que lesAPLP ont voulu souligner son action. Très préoccupé par les risques reliés à l’exploration et à l’exploitation des gaz de schiste, Dominic Champagne milite intensément dans le sens de l’intérêt public face au développement de cette industrie au Québec, en lançant notamment une mobilisation pour le dimanche 22 avril prochain, Jour de la Terre. Il nous invite à descendre dans la rue pour célébrer ce jour-là un printemps québécois et pour clamer au monde qu’il faut plus de partage, moins de cupidité, plus de fraternité, moins d’inégalités, plus d’énergies vertes, moins d’énergies sales et de gaz à effet de serre.

Les Artistes pour la Paix ont aussi décerné un prix Hommage à deux personnes qui se sont identifiés dès 1983 comme Artistes pour la Paix, nommément la chorégraphe et danseuse Margie Gillis et le monologuiste et humoriste Yvon Deschamps. Rappelons que notre consoeur représentait le Canada au Congrès international pour la paix organisé par des artistes allemands à Hambourg dès septembre 1983. Danseuse aux pieds nus, elle n’a jamais craint d’utiliser le langage musical populaire pour ses chorégraphies qui expriment la fluidité de la vie dans une perspective de transformation et d’éveil de l’espoir, et pour mettre en lumière ce qui est authentique en nous.

Yvon Deschamps humoriste québécois légendaire, connu des jeunes autant que des plus âgés, s’est toujours fait un point d’honneur de se ranger du côté des démunis, des minorités et des travailleurs. En 2011, le comédien Benoît Brière et le metteur en scène Dominic Champagne lui ont rendu hommage par le spectacle Le Boss est mort, un monologue tour de force constitué de ses textes désormais considérés comme des classiques. Les Artistes pour la Paix soulignent ainsi l’engagement de cet humaniste extraordinaire et celui de sa compagne, l’auteure-compositrice-interprète Judi Richards. Leur conscience sociale contribue à aiguiser la nôtre et celle de nos concitoyens.

Sur le même thème : Cultures, arts et sociétés

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...