Édition du 18 septembre 2018

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Les brèves électorales

Élections Québec 2018 - Pour le droit au logement... Pour la lutte à l'analphabétisme... Le 8 septembre, marchons et exigeons bien plus que des mots ! (RGPAQ-RPRU-Maison populaire d'Argenteuil)

MONTRÉAL, le 7 sept. 2018 - C’est avec enthousiasme que le Front d’action populaire en réaménagement urbain (FRAPRU) et le Regroupement des groupes populaires en alphabétisation du Québec (RGPAQ) se sont associés cette année pour souligner la Journée internationale de l’alphabétisation. Dans le cadre de la marche De villes en villages pour le droit au logement, les militantes et les militants prenant part à la marche de 550 km pour le droit au logement s’arrêteront le samedi 8 septembre en fin de journée à Lachute. Ils et elles seront alors accueillis par la Maison populaire d’Argenteuil, un groupe membre du RGPAQ. Ce sera l’occasion pour les artisans et les artisanes de ces deux mouvements de mettre en lumière leurs revendi­cations respectives et les liens qui les unissent.

Le FRAPRU entreprendra dimanche la 2e semaine de sa grande marche. Cette dernière, partie d’Ottawa le 2 septembre, est l’occasion d’interpeller à la fois le gouvernement fédéral et les partis en lice pour former le prochain gouvernement du Québec sur la question du logement social. Il terminera son périple de 28 jours, le 29 septembre à Québec. « Tout au long de notre parcours, nous réclamerons des investissements pour la construction de 50 000 logements sociaux sur une période de cinq ans. Nous en avons amplement les moyens ! La mise en œuvre du droit au logement et la lutte à la pauvreté sont des choix politiques ! », souligne Véronique Laflamme, porte-parole du FRAPRU.

De son côté, la Maison populaire d’Argenteuil, qui accompagne les adultes peu alphabétisés dans leur démarche pour renouer avec l’écrit et gagner en autonomie, constate au quotidien les liens étroits qui existent entre le droit au logement et celui à l’alphabétisation. « Lorsque les besoins de base ne sont pas comblés comme celui d’avoir un toit sur la tête, il est difficile d’envisager d’entreprendre une démarche d’alphabétisation. Inversement, lorsqu’on a des difficultés avec l’écrit, il est souvent ardu de comprendre ses droits en tant que locataire et de les défendre » explique Martine Mantha, coordonnatrice de l’organisme d’alphabétisation populaire.

Pour le RGPAQ, lutter contre l’analphabétisme passe inévitablement par l’amélioration des conditions de vie et d’exercice des droits des personnes. Il réclame d’ailleurs depuis plusieurs années l’adoption d’une stratégie nationale de lutte à l’analphabétisme reposant sur une vision globale du problème et s’attaquant à la fois à ses causes et ses conséquences. « On ne pourra contrer l’analphabétisme qu’en améliorant les conditions de vie des personnes et des familles. Rendre accessible un logement décent et abordable est donc une condition essentielle pour y arriver », ajoute Christian Pelletier, coordonnateur du RGPAQ.

Unir la voix de ces organisations dans le cadre de la Journée internationale de l’alphabétisation et en pleine campagne électorale québécoise allait donc de soi. « En somme, le 8 septembre, le FRAPRU et le RGPAQ marcheront pour des enga­gements et des actions concrètes en matière de logement social et de lutte à l’analphabétisme ! », concluent les porte-parole.

À propos du FRAPRU : Le FRAPRU est un regroupement québécois pour le droit au logement. Le FRAPRU est aussi actif sur les enjeux d’aménagement urbain, de lutte contre la pauvreté et de promotion des droits sociaux. Il est présentement composé de quelque 148 groupes membres, dont 28 sont au cœur de son travail et de sa vie démocratique.

À propos de la Maison populaire d’Argenteuil : La Maison populaire d’Argenteuil est un centre d’alphabétisation pour adultes, dont la mission est de sensibiliser la communauté aux problèmes de l’analphabétisme dans la région d’Argenteuil et d’offrir des services d’alphabétisation aux gens désireux de recevoir un appui.

À propos du RGPAQ : Le RGPAQ représente 75 organismes d’alphabétisation populaire. Il est voué à la promotion et au développement de l’alphabétisation populaire et des groupes populaires d’alphabétisation ainsi qu’à la défense des droits des adultes peu alphabétisés. Il partage avec l’ensemble du mouvement de l’action communautaire autonome la vision d’une société juste, égalitaire et démocratique.

Pour plus de détails sur la marche De villes en villages pour le droit au logement : www.frapru.qc.ca

Regroupement des groupes populaires en alphabétisation du Québec (RGPAQ)

Le RGPAQ représente 75 organismes d’alphabétisation populaire. Il est voué à la promotion et au développement de l’alphabétisation populaire et des groupes populaires d’alphabétisation ainsi qu’à la défense des droits des adultes peu alphabétisés. Il partage avec l’ensemble du mouvement de l’action communautaire autonome la vision d’une société juste, égalitaire et démocratique.

Maison populaire d’Argenteuil

La Maison populaire d’Argenteuil est un centre d’alphabétisation pour adultes, dont la mission est de sensibiliser la communauté aux problèmes de l’analphabétisme dans la région d’Argenteuil et d’offrir des services d’alphabétisation aux gens désireux de recevoir un appui.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sur le même thème : Les brèves électorales

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...