Édition du 27 juin 2017

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Canada

Élections en Colombie-Britannique : les liens du NPD britannico-colombien avec le NPD Albertain mis à l'épreuve

Un gouvernement libéral en Colombie britannique aurait pu être une nouvelle rassurante pour Rachelle Notley , Première Mininistre NPD albertaine. Un gouvernement NPD aurait pu être pire mais un gouvernement libéral minoritaire aux mains du parti vert de CB est probablement la pire option imaginable (pour elle).

Tiré de10 mai 2017 sur Rabble.ca - Traduction Alexandra Cyr.

Aux dernières nouvelles ( confirmées depuis) la libérale Mme Clark a été élue dans 43 des 87 comtés de la province. Pas tout à fait une majorité. LE NPD mène dans 41 comtés et le Parti vert dirigé par Andrew Meaver détient la clé du pouvoir avec 3 sièges.

(…) Il semble bien que le pire scénario s’est installé ( du point de vue du NPD albertain). C’est probablement une mauvaise nouvelle pour le NPD albertain.

Les membres du gouvernement Notley étaient convaincus qu’ils pourraient travailler efficacement avec la Première Ministre Clark autour des oléoducs. Pour l’Alberta, c’est une politique essentielle, que les conditions du marché actuelles justifient ou non l’installation de telles infrastructures.

Pendant que les Albertains attendaient ardemment un gouvernement NPD à Victoria, un gouvernement libéral annonçait des rapports plus simples quand il s’agit de justifier (approbation sociale) pour l’exportation du pétrole extrait des sables bitumeux par oléoducs.

La capacité de persuader les albertains de voter pour le NPD tient au fait qu’ils se présentent comme le seul parti qui garantit les meilleures conditions environnementales en Alberta.

Traiter avec un gouvernement NPD à Victoria aurait été plus problématique. M.M.Horgan a décidément semblé peu sympathique aux projets d’oléoducs albertains. Au moins, dans les circonstances actuelles, les Albertains ont un langage commun et une tradition avec leurs confrères de Colombie Britannique.

En plus, ils ont plusieurs amis communs avec des buts semblables qui auraient pu déboucher sur de possibles exportations de pétrole (albertain). Pour d’autres enjeux, deux gouvernements NPD qui auraient travaillé ensemble auraient aussi libéré le gouvernement Nutley de la pression que lui impose d’être le fer de lance de l’opposition aux gouvernements Sociaux Démocrates au Canada.

Mais un gouvernement libéral en Colombie Britannique à la merci de 3 députés Verts !...Madame Clark ou qui que ce soit d’autre, qui dirigerait les Libéraux si jamais elle démissionnait, ne fera pas de compromis sur certaines choses. Mais, soyons réalistes, ce ne sont pas les priorités de la Première Ministre albertaine ou celles du Premier Ministre Trudeau qui risquent de se trouver en tête de liste des plans post électoraux de Madame Clarck. (…) Les perspectives sont peu encourageantes pour le NPD albertain.

(…) Les verts de Colombie Britannique vont bientôt devoir répondre à des questions stratégiques sérieuses. Les gouvernements minoritaires sont de nature instable et si jamais le gouvernement Libéral était défait, les succès actuels des Verts reposeraient sur un échec à faire adopter leur programme avec des partenaires de droite, orientés vers le développement, auront probablement 2 effets :

1-Beaucoup des partisans du Parti vert peuvent n’avoir pas d’illusions à propos des compromis inhérents à une coalition où un des partis est plus petit que l’autre.

2-Le NPD aura un argument de poids à servir à ses partisans du parti vert à l’effet que tout vote pour ce parti n’aura servi qu’à faire élire un gouvernement opposé au principe vert. Un bref examen du vote dans beaucoup de comtés montre que tel est le cas.

Bien sûr, M Weaver ( Chef du parti Vert) peut se réconforter à l’idée que, il n’y a pas si longtemps, Madame Notley , elle aussi, faisait partie d’un tout petit caucus. Un petit caucus qui pouvait tenir dans une boite téléphonique !...

Madame Judith Guichon, Lieutenant Gouverneure de la Colombie Britannique , pourrait bientôt avoir plus de travail qu’elle n’en a jamais eu jusqu’ici, à cause des nombreux recomptages auxquels on s’attend (…)

SI les recomptages sont plus favorables au NPD, il pourrait chercher à créer une coalition avec les Verts, malgré que cela soit peu probable à cause de leurs humeurs et de leurs politiques. Madame Guichon est assurée de demander d’abord aux libéraux de former un gouvernement.(…)

Après tout, les libéraux sont légèrement en avance dans le vote populaire. Ils auraient formé le gouvernement précédent et pourraient se retrouver avec quelques sièges de plus à la fin des décomptes. (Ce qui n’a pas été le cas)

Par ailleurs, en Alberta, que Mme Rachel soit face à la meilleure situation possible, nous pouvons prendre pour acquis qu’elle va continuer de conduire les affaires à sa manière, rassurante et souriante…

Les partis conservateurs de l’opposition en Alberta n’auront toujours aucune idée sur la manière de surmonter l’hostilité de la Colombie Britannique envers la demande d’infrastructures albertaines, autres que par une force brutale.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sur le même thème : Canada

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...