Édition du 14 août 2018

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Transport

« Enfin un métro pour l'est de Montréal » - Manon Massé

MONTRÉAL, le 9 avril 2018 - L’annonce du prolongement de la ligne bleue du métro de Montréal jusqu’à Anjou réjouit la députée de Sainte-Marie-Saint-Jacques et porte-parole de Québec solidaire, Manon Massé qui espère que cette fois sera la bonne.

« Ça fait longtemps que les gens de l’est de Montréal n’ont pas eu une aussi belle nouvelle ! Le prolongement de la ligne bleue va carrément changer leur vie : moins de temps dans les transports, moins de congestion, moins de pollution, mais plus de temps pour profiter de la vie. Il était plus que temps que l’est de Montréal bénéficie enfin d’un système de transport collectif performant. Ça fait 30 ans qu’on leur promet le prolongement de la ligne bleue. La première annonce remonte à 1988, et même le gouvernement Marois s’y était engagé ! On est encore loin de la première pelletée de terre, mais avec l’annonce conjointe d’aujourd’hui, le projet a l’air vrai et j’ai envie d’y croire. On ne peut pas jouer au yoyo avec les gens indéfiniment, il faut finir par livrer la marchandise », affirme Mme Massé.

Manon Massé se réjouit également de voir qu’enfin les projets de transport collectif sont pris au sérieux par les différentes administrations et partis politiques : « Il n’y a pas si longtemps Québec solidaire était tout seul à insister sur l’importance d’investir massivement en transport collectif. J’ai l’impression qu’on approche du point de bascule et que maintenant la pertinence de ces investissements n’est plus à prouver. »

Québec solidaire presse le gouvernement de mettre ce grand projet de prolongement de la ligne bleue sur la voie rapide dès maintenant.

« La collectivité montréalaise a priorisé le prolongement de la ligne bleue depuis longtemps. Pourtant, c’est le REM que le gouvernement a décidé de mettre sur la voie rapide, malgré toutes les zones d’ombre de ce projet, pourquoi ? Je ne peux pas m’empêcher de trouver ça injuste pour les gens de l’est de Montréal et pire, pour ceux de Montréal-Nord qui attendent toujours le projet qui répond à leurs besoins », se désole la députée solidaire.

Manon Massé rappelle que chaque projet de transport collectif est connecté à un réseau de transport et qu’il est essentiel d’avoir une vue d’ensemble.

« Il est grand temps qu’on se dote d’une vision globale en matière de développement de transport collectif à Montréal. La ligne bleue est une première étape importante, mais après on fait quoi ? La ligne jaune ? La ligne orange ? La ligne rose ? Les gouvernements travaillent à la pièce sans vision globale. Québec solidaire propose pourtant depuis des années d’élaborer un Plan de transport collectif pour l’ensemble de la métropole. Si on veut éviter que ce soit les partis politiques qui établissent les priorités en fonction de leur agenda, il faut rapidement mettre en branle un chantier de réflexion piloté par l’ARTM et laisser toute la place nécessaire à la population pour nous partager leurs priorités. Ce n’est pas tout d’investir en transport collectif, encore faut-il bien le planifier », estime la députée solidaire.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sur le même thème : Transport

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...