Édition du 27 juin 2017

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Éducation

Formation accélérée de préposées et préposés aux bénéficiaires - Où est le ministre de l'Éducation au Québec ? (FAE)

MONTRÉAL, le 10 avril 2017 - La Fédération autonome de l’enseignement (FAE) dénonce la mise en place, au Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux (CIUSSS) de la Capitale-Nationale, d’une formation accélérée de cinq semaines pour devenir préposée ou préposé aux bénéficiaires, ainsi que l’inaction du ministre de l’éducation dans ce dossier. Après s’être assurée qu’une telle solution n’ait pas été appliquée dans les centres situés sur les territoires de ses syndicats affiliés, et qu’il en demeure ainsi, la FAE demande au ministre de l’Éducation de s’assurer que la formation de 750 heures qui mène à un diplôme d’études professionnelles (DEP) soit celle exigée dans tous les établissements de santé au Québec.

« C’est à se demander où est le ministre de l’Éducation. Comment peut-il permettre cela ? Afin de répondre à la pénurie annoncée depuis plusieurs années, on accepte désormais comme seule solution durable de réduire comme peau de chagrin cette formation ? Cette vision à court terme est inacceptable. On crée une deuxième classe de préposées et préposés aux bénéficiaires, sans compter que l’on dévalorise le rôle de la formation professionnelle au Québec. Pour la FAE, le gouvernement libéral de Philippe Couillard ne cherche qu’à affaiblir les services publics offerts à la population québécoise », peste Sylvain Mallette, président de la FAE.

C’est pourquoi la FAE exige du ministre de l’Éducation, Sébastien Proulx, qu’il rappelle à l’ordre son collègue Gaétan Barrette, ministre de la Santé. Celui-ci doit imposer la formation de 25 semaines à tous les établissements de santé au Québec. Non seulement faut-il préserver la valeur du DEP Assistance à la personne en établissement de santé (APES) de 750 heures, mais il faut aussi garantir la qualité des services offerts aux patients.

Reconnaissance des acquis

Aux yeux de la FAE, le choix du ministre Barrette pourrait aussi poser problème au regard des échelles salariales et des conditions de travail offertes aux employées et employés de l’État, plus particulièrement en termes d’équité salariale. En acceptant de reconnaître une formation de cinq semaines plutôt que de 25, le gouvernement reconnaîtra aux futurs préposées et préposés aux bénéficiaires au CIUSSS de la Capitale-Nationale beaucoup moins d’heures de formation que celles et ceux de la formation de 750 heures. Ainsi, deux préposés aux bénéficiaires pourraient avoir le même salaire d’entrée, alors qu’ils auraient suivi deux formations différentes, dont l’une très réduite.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sur le même thème : Éducation

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...