Édition du 12 décembre 2017

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Environnement

Fusion de Pétrolia et de l'entreprise albertaine Pieridae - « Le Québec ne veut pas du modèle albertain » - Manon Massé

MONTRÉAL, le 3 oct. 2017 - La porte-parole de Québec solidaire et députée de Sainte-Marie-Saint-Jacques, Manon Massé, profite de la tenue de l’assemblée des actionnaires de Pétrolia aujourd’hui à Montréal, où est officialisée la fusion avec l’entreprise de Calgary Pieridae, spécialisée dans la liquéfaction du gaz naturel permettant la production de pétrole de sables bitumineux, pour rappeler que ce mariage fait craindre le pire.

« Investissement Québec, un des principaux outils économiques de l’État, est actionnaire de Pétrolia. Celle-ci a aussi reçu des millions en compensation du gouvernement Couillard lors de l’annulation du contrat pour Anticosti. L’argent public servira donc à faciliter la consolidation des affaires entre l’Alberta et le Québec dans le secteur des énergies fossiles et hydrocarbures ? L’argent du pétrole sale de l’ouest permettra de mieux forer la Gaspésie où Pétrolia concentre ses activités ? Non merci ! », s’indigne la députée qui s’est rendue en Gaspésie il y a trois semaines pour manifester son appui aux citoyennes et citoyens préoccupés par ces enjeux.

Mme Massé est grandement préoccupée par les intentions de ce nouveau joueur. « Cette nouvelle entité sera dopée par l’argent du pétrole sale des sables bitumineux et on n’a toujours pas d’information concernant ses intentions. Les Gaspésiens et Gaspésiennes ont le droit de savoir de quoi il en retourne. Pétrolia doit les prendre en compte. On sait que la compagnie n’a pas écarté le recours à la fracturation hydraulique pour certains de ses projets en Gaspésie, qu’adviendra-t-il de tout ça ? », continue-t-elle.

La députée craint qu’avec cette fusion, l’exploitation des propriétés de Pétrolia soit grandement accélérée au Québec. « C’est du contraire dont on a besoin. On sait ce que l’exploitation des énergies fossiles a fait à l’Alberta. Est-ce que c’est ça que nous souhaitons pour le Québec et pour la Gaspésie ? Les Québécois.es et les Gaspésien.nes, non. Le Parti libéral et ses amis des hydrocarbures, oui », termine Manon Massé.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sur le même thème : Environnement

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...