Édition du 14 août 2018

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

G7

Il ne suffit pas de se dire féministe et environnementaliste — Un discours prononcé lors de la manif contre le G7

Ce qui suit est la version écrite du discours de Laurie Gagnon-Bouchard, co-responsable du Comité Féminisme, bien-vivre, écologie et économie, prononcé le 9 juin lors de la manifestation contre le G7 à Québec.

Aujourd’hui, je prends la parole au nom de la Fédération des femmes du Québec pour dénoncer l’attitude masculiniste et colonialiste du gouvernement de Justin Trudeau ainsi que le mépris dont il fait preuve envers les femmes, les premiers peuples, les populations québécoise et canadienne. Le 27 et 28 avril lors des rencontres Femmes en résistance face à l’extractivisme à Montréal et W7 à Ottawa, des femmes du Canada et de partout dans le monde ont lancé un message clair : Il ne suffit pas de se dire féministe et environnementaliste, il faut que nos gouvernements posent des actions concrètes pour que les violences contre toutes les femmes cessent !

Notre premier ministre Justin Trudeau se targue de pouvoir amener une vision féministe à la table du G7. Nous espérons comme lui, faire de la justice entre tous et toutes une priorité. Toutefois, il semble de plus en plus évident que cela est une simple parure visant à faire taire les femmes. Avec le climat actuel de tensions entre les membres du G7, encore une fois, les enjeux qui Nous tiennent à coeur seront relégués aux sujets de secondes zones. Monsieur Trudeau, le féminisme, ce n’est pas simplement une mode, ce sont des luttes, des luttes où des femmes mettent leurs vies en danger. Une véritable LUTTE contre les inégalités de genre appelle des transformations profondes, dans tous vos champs d’action.

Le gouvernement de Justin Trudeau s’est montré sous son vrai jour en promettant d’acheter l’oléoduc TransMountain. Ainsi, le gouvernement libéral balaie du revers de la main la volonté des populations autochtones, québécoises et canadiennes. Encourager l’industrie pétrolière, c’est par ailleurs cautionner un modèle économique typiquement « masculin » qui pousse les femmes aux marges de l’économie, ce qui a pour effet d’accentuer les violences domestiques, physiques et sexuelles.

Ce projet dévoile l’attitude antidémocratique de Justin Trudeau, ce qui nous rappelle justement qu’en ce moment le G7 se déroule entre les élites mondiales qui décideront de l’avenir de femmes partout dans le monde. Elles, qui font toujours les frais des conflits politiques et armés, des politiques économiques coloniales, de l’austérité et de la culture du viol, qui a trouvé chez le leader voisin l’un de ses plus spectaculaires promoteurs. Ces gouvernements élitistes n’écoutent pas les femmes quand elles réclament que soient protégés leurs droits fondamentaux et les éléments de base pour leur santé, leur sécurité et leur vie. Nous venons vous dire que vous n’avez pas fini de nous entendre. Vous devez écouter les femmes qui vivent les conséquences de vos décisions. Vous devez prendre en compte leurs multiples voix et les oppressions qu’elles connaissent mieux que vous.

Les femmes demandent que soient considérées avec sérieux les luttes contre la violence, contre la pauvreté, contre la destruction de tout ce qui nous permet, et permettra aux futures générations, de vivre dignement. Nous l’avons déclaré dans la Charte mondiale des femmes pour l’humanité et n’avons cessé de le réitérer : il est temps d’écouter ce que les populations hurlent. Nous n’en pouvons plus, de l’austérité. La planète n’en peut plus, de l’exploitation intensive de ses terres. Les habitants du monde n’en peuvent plus de ces politiques guerrières. Les femmes ne supportent plus que les décisions soient prises par des groupes d’hommes riches qui n’écoutent personne. Nous sommes venues vous dire, ÇA SUFFIT !! Nous demandons que l’humain soit prioritaire dans chacune des décisions internationales. De véritables politiques féministes, ça se fait avec Nous. Justin Trudeau nous vous refusons le titre de féministe que vous désirez tant !

Laurie Gagnon-Bouchard

Militante féministe.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sur le même thème : G7

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...