Édition du 21 août 2018

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Éducation

Importante hausse de salaire des médecins spécialistes - « C'est envers les enseignants du Québec que le gouvernement a une dette », Josée Scalabrini, présidente de la FSE-CSQ

LAVAL, QC, le 16 févr. 2018 - La présidente de la Fédération des syndicats de l’enseignement (FSE-CSQ) s’indigne que le gouvernement Couillard n’ait pas pu trouver les ressources nécessaires pour les enseignants, mais qu’il offre de très généreuses augmentations aux médecins spécialistes du Québec. En effet, on apprenait ce matin que le gouvernement allouerait environ 2 milliards de dollars d’ici à 2023 aux 10 000 médecins spécialistes du Québec. Pire, on lisait hier que Québec présentait le versement de cette somme comme un remboursement de dette et non une augmentation de rémunération.

« On a tous vraiment l’impression que c’est deux poids, deux mesures quand il est question du salaire des enseignants du Québec et du salaire des médecins. C’est insultant. Les enseignants québécois sont à tous points les moins bien payés au Canada selon les dernières données de Statistique Canada. Il est plus que temps de donner le nécessaire coup de barre. Monsieur Couillard, pour la valorisation de la profession enseignante, on repassera. C’est envers les enseignants du Québec que vous avez une dette », a déclaré Josée Scalabrini, présidente de la FSE.

Rappelons que l’entente dévoilée ce matin prévoit que le salaire moyen des spécialistes dépassera les 400 000 $, ce qui ferait d’eux les médecins spécialistes les mieux payés au Canada.
http://www.ledevoir.com/politique/quebec/520460/quebec-devoile-les-grandes-lignes-de-son-entente-avec-les-medecins-specialistes

On peut trouver les données sur le salaire des enseignants québécois, les moins bien payés au Canada, à l’adresse suivante : (http://www.statcan.gc.ca/pub/81-604-x/2017001/t/tbld2.1-fra.htm)

Voici un petit rappel des positions gouvernementales sur les demandes salariales des enseignants, qui ne sont pas près d’être oubliées par la FSE‑CSQ.

« Le gouvernement n’a pas les moyens de payer aux enseignants toutes les hausses de salaire qui résultent de la relativité salariale, reconnaît le président du Conseil du trésor, Martin Coiteux. La nouvelle offre prévoit une clause " spécifique " aux enseignants : ils toucheraient des augmentations, mais elles seraient moindres que ce que prévoit officiellement son exercice qui vise à corriger des iniquités dans les échelles salariales. » La Presse, Tommy Chouinard, 8 novembre 2015.
http://www.lapresse.ca/actualites/education/201511/08/01-4918575-enseignants-des-hausses-moindres-que-prevu-reconnait-coiteux.php

« Le président du Conseil du trésor, Martin Coiteux, estime que les enseignants vont le suivre s’ils ont vraiment à cœur l’intérêt des enfants et non pas une augmentation de salaire. » Journal de Montréal, Jean-Nicolas Blanchet, 14 septembre 2015.
http://www.journaldemontreal.com/2015/09/14/coiteux-froisse-les-enseignants

Le gouvernement du Québec qui dit faire de l’éducation une priorité doit maintenant passer de la parole aux actes en priorisant les quelque 100 000 enseignantes et enseignants, envers qui il a clairement une importante dette à régler.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sur le même thème : Éducation

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...