Édition du 14 novembre 2017

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Arts culture et société

Incendie du théâtre de Petite-Vallée - Québec solidaire demande au gouvernement d'aider la communauté

RIMOUSKI, QC, le 22 oct. 2017 - De passage à Rimouski dans le cadre de la tournée « En route vers le Québec », Manon Massé et Gabriel Nadeau-Dubois ont assisté au spectacle-bénéfice pour la reconstruction du Théâtre de la Vieille Forge de Petite-Vallée. Les porte-parole de Québec solidaire demandent au gouvernement d’investir les fonds qui manquent toujours pour procéder à la reconstruction du théâtre.

« Le Théâtre de la Vieille Forge, qui accueille du Festival en chanson de Petite-Vallée, doit renaître de ses cendres au plus vite. Plus qu’une institution, c’est le cœur de la communauté, un lieu de rassemblement incomparable et un moteur économique pour la Gaspésie. Petite-Vallée est une pépinière de talents. Le Québec a besoin des lieux d’expression de la chanson québécoise : ils sont le cœur et l’âme de notre identité collective. Le gouvernement doit investir les sommes manquantes à la reconstruction. Si Philippe Couillard est capable d’allonger 5,5 millions $ en compensation financière à Junex, il peut certainement investir quelques centaines de milliers de dollars dans un joyau gaspésien comme le Théâtre de la Vieille Forge », estime Gabriel Nadeau-Dubois.

Manon Massé déplore la négligence du gouvernement à l’égard des régions du Bas-Saint-Laurent et de la Gaspésie.

« Beaucoup de gens dépendent de ce théâtre et du festival qu’il accueille chaque été. Le Festival en chanson de Petite-Vallée est un lieu de pèlerinage des artistes et des amoureux de la chanson québécoise, mais il est aussi un pilier très important de l’économie et du développement régional. J’exige du gouvernement qu’il contribue généreusement à rebâtir en plus grand et en mieux ce lieu mythique. Québec solidaire soutient l’idée de génie du directeur du festival, Alan Côté, qui souhaite faire de Petite-Vallée un studio international de la chanson », indique Mme Massé.

Un accueil plus que chaleureux

Vendredi, Manon Massé et Gabriel Nadeau-Dubois ont annoncé qu’un gouvernement solidaire éliminera tous les frais facturés et connexes pour la fréquentation d’un CPE, d’une école publique primaire ou secondaire en vue d’atteindre la pleine gratuité en 5 ans, une mesure accueillie avec enthousiasme par les gens de la région.

« Demandez à n’importe quel parent : l’éducation n’est pas gratuite. Même au public. Ni à 4 ans, ni à 10 ans. Les factures s’accumulent vite : frais afférents chargés par les établissements, transport scolaire, matériel, service de garde, surveillance le midi, sorties scolaires. Les familles n’en peuvent plus et un gouvernement solidaire leur donnera enfin de l’oxygène », affirme Gabriel Nadeau-Dubois.

« Ce n’est pas un hasard si Rimouski est le premier arrêt de la tournée ’En route vers le Québec’. La candidate solidaire dans Rimouski, Marie-Neige Besner, avait réussi à doubler le résultat national de Québec solidaire aux élections générales de 2014. Ce passage remarqué dans la région nous gonfle à bloc. Les solidaires sont de plus en plus nombreux au Bas-Saint-Laurent. Une percée importance dans Rimouski en 2018 est à portée de main », ajoute M. Nadeau-Dubois.

La tournée « En route vers le Québec » s’arrêtera dans les prochaines semaines à Québec, Rouyn-Noranda et Sherbrooke.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sur le même thème : Arts culture et société

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...