Édition du 23 mai 2017

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Livres

Inondations au Québec : il est temps de penser notre résilience locale face aux changements climatiques

Petit traité de résilience locale d’Hugo Carton, Pablo Servigne, Agnès Sinaï, Raphaël Stevens vient de sortir en librairie.

Depuis plusieurs semaines, les inondations frappant le Québec nous rappellent notre vulnérabilité face aux intempéries et aux changements climatiques. Devant cette crise, les Québécois.es font preuve de solidarité et de créativité, mais la menace de plus en plus fréquente de tels intempéries nous force à repenser notre organisation locale.

Il est temps de dépasser le déni et ne plus faire fi des risques des désastres écologiques à venir et à opérer un changement profond de notre vie en société. Une mise-en-garde nous est lancée par les auteurs de cet ABC de la résilience, cette capacité des êtres et des systèmes socioécologiques à absorber les chocs et à se transformer.

Ce petit ouvrage se présente comme un bréviaire de la résilience collective. Il s’adresse à la fois aux individus, élus locaux et aux collectivités, qui sont en première ligne pour maintenir les fondamentaux de notre société : santé, alimentation, transport, gestion des ressources vitales, énergie, habitat. Ne prônant pas le repli sur soi mais plutôt la coopération entre les différents acteurs locaux, la résilience se veut être à l’avant-garde de nos actions pour faire face aux défis environnementaux d’aujourd’hui.
Par une prise de conscience des changements affectant l’écosystème, la résilience cherche à changer nos comportements collectifs et à nous inciter, ensemble, de coopérer et retrouver les leviers nécessaires pour vivre en harmonie avec la biosphère.

Ce Petit traité de résilience locale est une boussole qui pourrait s’avérer bien utile pour traverser ce siècle sans chavirer...

Les auteur.e.s : Hugo Carton est ingénieur centralien et diplômé de Sciences Po. Pablo Servigne est agronome, chercheur indépendant, auteur, formateur et conférencier, spécialisé dans les termes de la transition et de l’effondrement. Fondatrice en 2011 de l’Institut Momentum, Agnès Sinaï est journaliste environnementale. Raphaël Stevens est chercheur spécialisé en résilience des systèmes socio-écologiques, formateur et auteur.

Les auteur.e.s sont tous chercheurs associés à l’Institut Momentum, laboratoire d’idées sur les enjeux de l’Anthropocène et les transitions liées à la fin du pétrole.

Éditions Écosociété

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sur le même thème : Livres

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...