Édition du 12 décembre 2017

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Livres

L’antiféminisme : une des nombreuses entraves à l’avancée des femmes vers la liberté et l’égalité

Publié le 11 août 2017

« Plusieurs féministes au Québec cherchent à mieux comprendre l’antiféminisme en général, et ses impacts sur le mouvement des femmes en particulier. L’R des centres de femmes du Québec, dans le cadre du Service aux collectivités de l’UQAM, a donc participé à une enquête auprès de 16 féministes engagées dans divers secteurs du mouvement des femmes, pour mieux documenter les actions et les attaques antiféministes, et comprendre comment les femmes y réagissent. Cette étude replace ce phénomène dans le contexte politique des années 2000, marqué par l’influence des forces conservatrices et du discours masculiniste. Les résultats de la recherche permettent de mieux connaitre les types d’actions antiféministes (menaces de mort, insultes, perturbation d’évènements féministes, etc.) ainsi que leurs formes (psychologique, sexuelle, économique, etc.), et de découvrir si les féministes sont entrainées dans un « cycle de la violence antiféministe » similaire au « cycle de la violence conjugale ». Enfin, les féministes discutent également des manières de faire face à ce problème. »

L’antiféminisme comme « contre-mouvement » social, ceux et celles qui s’opposent au féminisme, cherchent « à ralentir, arrêter, ou faire reculer l’avancée des femmes vers l’égalité et la liberté face aux hommes »…

Il est possible de distinguer plusieurs tendances et leurs différentes formes d’expression : un « antiféminisme ordinaire » ressassant des stéréotypes dénigrants à l’égard des femmes, des « antiféminismes conservateur et religieux » appelant à la préservation d’un ordre social fantasmé fondé sur des « valeurs présumées traditionnelles » ou des « valeurs supérieures » ou un « retour à un passé idéalisé » que menaceraient l’indépendance des femmes et les féministes, le « masculinisme » affirmant « que les féministes et les femmes dominent la société dans laquelle les hommes sont efféminés et n’ont plus de rôle significatif à jouer ». L’auteur indique que l’on peut ajouter le « postféminisme » une attitude consistant à prétendre que le féminisme n’est plus nécessaire, que l’égalité entre les sexes est atteinte, que les femmes peuvent maintenant se considérer comme individus autonomes et faire tout ce qu’elles veulent, comme les hommes…

J’ajoute, puisque cela est aussi analysé, les mouvements dits anti-choix, celles et ceux qui refusent le droit à l’avortement et son application.

« L’objet de la présente recherche est d’étudier à partir des expériences des féministes elles-mêmes l’expression des actions antiféministes qui visent directement le mouvement des femmes, c’est-à-dire les féministes qui y travaillent ou y militent, et ses institutions et ses organisations. »

Groupes et actions antiféministes, attaques contre des féministes, démarches juridiques pour bloquer des campagnes publiques de prévention des agressions sexuelles, intimidation, harcèlement, contre-mobilisations, détournement de ressources, etc.

Un chapitre questionne « Y a-t-il un cycle de la violence antiféministe ? » versus le cycle de violences conjugales. « Tout comme un homme exerçant de la violence conjugale, l’agresseur antiféministe poursuit un but, soit de maintenir le contrôle des hommes sur les femmes. Il déploie certaines stratégies pour y parvenir, dont la violence physique, psychologie, verbale, sexuelle, économique ».

Très utile et fournissant de nombreuses références et analyses en liens.

« L’antiféminisme est donc l’une des nombreuses entraves à l’avancée des femmes vers la liberté et l’égalité face aux hommes ».

.

En complément possible :

Cahiers du genre N°52 : Les ANTI féminismes, des-reactions-masculines-a-lerosion-de-certains-de-leurs-privileges/

Marie-Eve Surprenant : Manuel de résistance féministe, demeurons-convaincues-que-nous-avons-le-pouvoir-de-changer-le-monde/

Sur le Masculinisme :

Collectif Stop Masculinisme : Contre le masculinisme. guide d’autodéfense intellectuelle, pirouettes-rhetoriques-concepts-farfelus-inversion-des-roles-travestissement-des-realites-et-toujours-le-refus-de-legalite/

John Stoltenberg : Refuser d’être un homme. Pour en finir avec la virilité, nous-sommes-toutes-et-tous-des-etres-humains/

Jules Falquet : préface au livre de Pinar Selek, Devenir homme en rampant, jules-falquet-2013-preface-au-livre-de-pinar-selek-devenir-homme-en-rampant-paris-lharmattan/

Pierre-Guillaume Prigent : Les mécanismes de la violence masculine contre les mères séparées et leurs enfants, cest-des-yeux-quil-faut-enlever-le-sable/

Sur de récentes revendications masculinistes, voir par exemple :

Les « paternités imposées », l’invention d’un faux problème, les-paternites-imposees-linvention-dun-faux-probleme/

Contre le masculinisme et pour l’égalité entre femmes et hommes, contre-le-masculinisme-et-pour-legalite-entre-femmes-et-hommes/

Geneviève Roy : des-hommes-qui-resistent/

Zéromacho : des-hommes-sur-des-grues-et-alors/

Patric Jean : lamendement-sur-la-garde-des-enfants-donne-raison-aux-peres-perches/

.

Francis Dupuis-Déri : Quand l’antiféminisme cible les féministes

Actions, attaques et violences contre le mouvement des femmes

Rapport de recherche 2013, 56 pages

http://www.rcentres.qc.ca/files/quand-l-antifeminisme-cible-les-feministes.pdf

L’R des centres de femmes du Québec

Université du Québec à Montréal

Didier Epsztajn

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sur le même thème : Livres

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...