Édition du 18 septembre 2018

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Services publics

L'avenir de Postes Canada sera débattu à la table de négociation - La livraison à domicile sera protégée pour des millions de foyers, mais la lutte pour la rétablir là où elle a été abolie se poursuit (STTP)

OTTAWA, le 24 janv. 2018 - Ce matin, après un an d’examen et un an de retard, le gouvernement fédéral a finalement rendu publique sa vision d’avenir de Postes Canada. Quelque quatre millions de foyers savent à présent qu’ils ne seront pas privés du service de livraison à domicile. Cependant, plus de 800 000 autres sont laissés pour compte.

« En 2015, le Syndicat des travailleurs et travailleuses des postes et de nombreux alliés ont fait de Postes Canada un enjeu de la campagne électorale, et les libéraux ont été élus pour avoir promis de rétablir le service de livraison à domicile et de consulter la population sur l’avenir de Postes Canada », soutient Mike Palecek, président national du STTP. « Au moins, l’annonce d’aujourd’hui est claire : les suppressions de service vont cesser. Mais pour près d’un million de foyers, cette annonce vient rompre la promesse de rétablir le service de livraison à domicile, et elle donne peu de directive à la société d’État sur des enjeux majeurs. »

Pendant des années, le STTP a mené des campagnes, et, dans le cadre de l’examen public de Postes Canada, réalisé en 2016, il a présenté de nombreuses recommandations prônant avant tout le rétablissement du service de livraison à domicile, accordant à Postes Canada un rôle de premier plan dans la lutte contre les changements climatiques et protégeant l’autonomie financière du service postal public grâce à la diversification de ses services, dont la mise sur pied d’une banque postale.

Au lieu de donner suite à ces recommandations, le gouvernement s’est contenté de renouveler le conseil d’administration de Postes Canada.

« La situation ouvre cependant une nouvelle voie, déclare Mike Palecek. « Dans le cadre des discussions avec le STTP, Postes Canada a souvent déclaré ne pas être en mesure de négocier de nouveaux services sans directive de la part du gouvernement. Dans son annonce, la ministre Qualtrough demande à Postes Canada d’étudier sérieusement de nouvelles options de service. » 

« Les libéraux ont peut-être laissé passer la chance qu’ils avaient d’agir, mais les travailleurs et travailleuses des postes n’arrêteront jamais de se battre pour l’avenir du service postal public, et nos alliés vont continuer de soutenir cette lutte », ajoute-t-il. Le STTP a exposé ses revendications à Postes Canada sur le rétablissement du service de livraison à domicile, l’écologisation du service postal public et la diversification des services. Les négociations entre le STTP et Postes Canada se sont amorcées en décembre dernier. 

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sur le même thème : Services publics

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...