Édition du 4 décembre 2018

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Immigration

La Cour fédérale refuse à Lucy Granados un sursis au renvoi : le sort de cette mère monoparentale est maintenant entre les mains de Hussen et Goodale

Montréal, le 12 avril - La Cour fédérale a refusé ce soir de suspendre la déportation de Lucy Francineth Granados. Lucy est une mère célibataire de trois enfants qui vit à Montréal depuis neuf ans et risque d’être déportée au Guatemala demain matin.

À présent, le seul recours interne dont dispose Lucy est une intervention directe du ministre fédéral de l’Immigration, Ahmed Hussen, ou du ministre fédéral de la Sécurité publique, Ralph Goodale.

Le ministre Hussen a l’obligation légale de rendre une décision sur la demande de résidence permanente de Lucy pour des motifs d’ordre humanitaire, laquelle a été dûment déposée en septembre 2017.

"Des éléments bien documentées ont été présentés directement au ministre Hussen sur l’intérêt supérieur des enfants de Lucy et sur sa santé fragile. En dépit de cette information et des demandes venues de partout au pays - y compris des dizaines de milliers d’appels et de courriels - de simplement regarder le dossier de Lucy et prendre une décision, Hussen n’a jusqu’à présent montré aucune compassion envers cette mère immigrante. Nous lui demandons de le faire maintenant ", a déclaré William Van Driel.

Le ministre Goodale à quant à lui le pouvoir légal de suspendre l’expulsion jusqu’à ce qu’il y ait une décision de son collègue dans le dossier de Lucy.

"Le ministre Goodale a refusé d’arrêter la déportation. Pourquoi a-t-il peur de suspendre la déportation pour que la demande humanitaire de Lucy puisse être étudiée ? Pourquoi a-t-il peur de permettre à cette femme de vivre une vie sécuritaire et de digne, et de pouvoir subvenir aux besoins de ses enfants ? " a demandé Viviana Medina, organisatrice avec le Centre de travailleurs et travailleuses immigrantes.

Une plainte à été déposée hier auprès de la Commission canadienne des droits de la personne concernant la violence exercée par l’ASFC contre Lucy, en son nom. Des extraits peuvent être lus ici : https://bit.ly/2HtXuxq. La plainte ne peut être traitée si Lucy est expulsée de force du Canada. Les abus juridiques antérieurs dans le dossier de Lucy n’ont pas pu être inclus dans la plainte en raison du cadre restrictif des recours à la CCDP.

Source :
Solidarité sans frontières

Le Centre de travailleurs immigrants

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sur le même thème : Immigration

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...