Édition du 11 décembre 2018

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Médias

La France insoumise lance son (propre) média

C’est sous les plantes tropicales et les lampions de la petite halle de la Villette que les insoumis ont présenté, devant une cinquantaine d’invités et en direct sur le web, le dernier-né de leur arsenal de communication. Mardi, aux alentours de 20 heures, ils ont lancé Canal FI. Chaîne de télévision en continu sur le web et à la fois « Netflix insoumis », Canal FI est l’évolution et l’aboutissement de la plateforme du même nom qu’ils ont lancé au mois d’avril 2018. Ce média (à ne pas confondre avec Le Média) a vocation à relayer, en continu ou en replay, les productions insoumises, de la chaîne YouTube de Jean-Luc Mélenchon à celle des autres députés, des meetings, des séries documentaires ou même des reportages, produits par des militants. Ici nommés « reporters insoumis ».

Tiré de Politis.

Respect des données

Le fond noir de la plateforme et les encarts proposés laissent peu de place au doute quant à l’identité de la plateforme américaine inspiratrice de Canal FI. Sauf que là où Netflix vous propose des contenus dans la même veine que ceux que vous avez regardés précédemment, grâce à l’enregistrement de vos visionnages passés, Canal FI ne fera pas de propositions personnalisées. « On ne voulait pas prendre les données de nos internautes », glisse un de ses développeurs.

En plus de la diffusion de directs, meetings et autres interventions, la chaîne en ligne se félicite de diffuser également des vidéos produites par des youtubeurs militants, à l’image de Cemil (Cemil choses à te dire) ou Alex, de Studio Crapulax. Certains autres influenceurs sont courtisés : « Nous pourrions héberger Professeur feuillage, Demos Kratos ou encore La statistique expliquée à mon chat », envisage Antoine Léaument, en charge de la communication numérique de La France insoumise.

Une affaire de média(s)

Développé entièrement en interne par des équipes très jeunes, Canal FI souhaite aussi proposer des contenus humoristiques. « C’est l’esprit Canal Fi : humour, précision simplicité », détaille Manuel Bompard, directeur des campagnes et candidat à l’élection européenne. Cet « esprit Canal Fi », Jean-Luc Mélenchon, présent également, n’a pas manqué de le louer. « Ils ne raconteront pas de mensonges, mais ils ne seront pas objectifs, pas indépendants », prévient le leader des insoumis.

« Le médi… Canal Fi va monter en puissance », prédit-il. Parlait-il d’un média, au sens d’un moyen de diffusion ou du Média, la chaîne de télévision en ligne lancée au mois de janvier par Sophia Chikirou, Gérard Miller et Henri Poulain ? Le départ de la patronne de Mediascop a-t-il précipité l’évolution de Canal FI ? Chez les insoumis, on assure que les deux projets n’ont rien en commun. « Quand Le Média s’est créé avec en son sein des militants de la France insoumise, nous l’avons accueilli avec bienveillance. Mais s’il est militant, comme l’est Politis, il n’est pas partisan », indique le député du Nord Adrien Quatennens. Toujours est-il que pour les cadres de La France insoumise, Canal FI viendra renforcer la proposition médiatique « contre l’idéologie dominante ». Et c’est déjà pas mal.

Agathe Mercante

Journaliste pour Politis.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sur le même thème : Médias

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...