Édition du 18 septembre 2018

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

La démocratie est notre stratégie « historique »

L’écueil le plus dangereux de la théorie n’est pas celui de faire une erreur théorique, c’est celui de mal conseiller la pratique. C’est exactement l’écueil sur lequel s’est fracassé Benoit Renaud, dans son dernier billet de blog à propos des défis actuels du mouvement indépendantiste.

L’ensemble de l’analyse que fait le blogueur sur les grandes tendances au sein des forces souverainistes est excellente. Là où la force de Benoit Renaud se perd, c’est lorsqu’il tente de recourir à son analyse sociohistorique pour expliquer le sort personnel de deux chefs souverainistes.

C’est une erreur de plaquer les grands problèmes du mouvement souverainiste sur la course à l’investiture du comté de Jean-Lesage, à Québec, en essayant de convaincre les membres de Québec solidaire d’appuyer aveuglément la candidature de Sol Zanetti, ex-chef d’Option nationale. En faisant cela, ce membre du comité de coordination nationale du parti joint sa voix à celle de certains dirigeants solidaires influents de QS qui alimentent un vent de panique qu’ils prétendent eux-mêmes éviter. Malheureusement, ils agissent ainsi en prophètes de leur propre malheur.

J’ai milité activement pour la fusion avec Option nationale et je crois que Québec solidaire ressort gagnant de l’apport de personnes engagées. Sol Zanetti est un excellent communicateur qui a su renouveler l’intérêt au projet indépendantiste. Encore plus, il a donné un sens social à un projet de pays, à un moment où le Parti québécois est délaissé par de nombreux progressistes. Pour avoir dirigé, contre vents et marées, une petite force politique en maintenant sa pertinence, Sol a une personnalité d’envergure nationale.

Or, les membres solidaires de Jean-Lesage ont aussi le choix de donner leur vote à un candidat dont au parcours politique impressionnant et dont l’envergure est également de portée nationale. Sébastien Bouchard représente depuis deux décennies une figure importante des mouvements sociaux québécois, organisateur reconnu de toutes les luttes citoyennes de la région de Québec. Il a incontestablement joué un rôle de leader dans la lutte au racisme et contre l’islamophobie, dans la foulée de l’attentat de la Grande Mosquée de Québec. De surcroit, un militant aux convictions indépendantistes inébranlables.

Il est malheureux que ces deux figures de qualité s’affrontent. Mais il est encore plus malheureux que des dirigeants du parti priorisent le poids d’une stratégie politique « historique » à la démocratie locale.

Ce qui m’a séduite quand j’ai connu Québec solidaire, à mon arrivée ici, c’est sa structure démocratique et la figure de co-porte-paroles, sans chef. C’est un défaut de la politique traditionnel, dans mon Chili natal comme ici, de comprendre les partis politiques à partir des chefs et des guerres de palais. Le fait pour un leader d’obtenir l’aval d’une assemblée de circonscription est une pratique saine pour un parti de gauche.

On m’accusera peut-être d’être naïve, mais la course à l’investiture dans Jean-Lesage se fait en toute quiétude. Dans l’ensemble du parti à travers le Québec, les militantes et militants d’Option nationale semblent s’engager avec enthousiasme. Les député-es solidaires parlent d’indépendance avec aplomb, sans concéder leurs idéaux progressistes ou féministes. La fusion est solidement fixée. Une preuve de cela est que les équipes respectives de Bouchard et de Zanetti sont composées d’une mixité de membres ON-QS.

Alors où est le problème ? Quelques chroniqueurs dans les médias ? Des idéologues péquistes vont sauter sur une éventuelle défaite de Zanetti pour nous faire la morale ? Québec solidaire sera fier de leur répondre par sa démocratie interne. Les grands stratèges nationaux font peut-être de l’angoisse, les membres de Jean-Lesage, elles et eux, peuvent aller voter en paix.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...