Édition du 20 novembre 2018

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Élections 2018

Les femmes et l’élection 2018

La pauvreté a un sexe

Le regroupement des groupe de femmes de la Capitale nationale a produit cet outil pour aider la réflexion des groupes de femmes de la région.

Pour une campagne électorale qui tient compte des spécificités des femmes de notre région !

C’est connu, les femmes sont plus pauvres que les hommes. Au Québec, on parle de plus en plus de la féminisation de la pauvreté.

La région se classe au 2e rang des 18 régions socio-sanitaires du Québec pour son taux de pauvreté des femmes malgré la situation de plein emploi, et de pénurie de main d’œuvre.
12,7% des femmes vivent sous le seuil de la pauvreté(CSF 2015)
10,7% des femmes âgées de 65 ans vivent sous le seuil de la pauvreté comparativement à 5,1% des hommes du même âge.
71,8 % des familles monoparentales ont à leur tête une femme.
3,9% des femmes de la région sont prestataires de l’aide sociale. La prestation de base ne couvre que 50% des besoins essentiels !
40,6% des ménages consacrent plus de 30% de leurs revenus au logement. Les femmes en situation de pauvreté sont majoritairement locataires. Le cout moyen d’un loyer à Québec est le plus élevé de la province. (808$)
Dans le milieu communautaire, 80% sont des femmes.
Des préjugés persistent pour certaines femmes (aide sociale, monoparentales, racisées, avec un handicap, etc) et limitent l’accès au logement, et à l’emploi, etc.

Pour éviter l’entrée et pour favoriser la sortie de la pauvreté, il faut des mesures !

Nos recommandations :

Nous souhaitons que le développement de notre région soit équitable donc qu’il inclut toutes les femmes et particulièrement celles vivant à la croisée d’oppressions dont leurs voix est plus souvent qu’autrement ignorée. Les actions des diverses instances territoriales devraient contenir des mesures pour favoriser l’autonomie économique des femmes. Ce concept fait référence tant à l’autonomie financière des femmes, basée sur leur revenu de travail rémunéré, qu’à l’ensemble des programmes de sécurité sociale auxquelles elles peuvent avoir accès.

Nous avons identifié des mesures particulièrement porteuses pour faciliter l’atteinte de cette autonomie économique :

- Investir dans les logements sociaux, communautaires et coopératifs.
- Favoriser la diversification des choix de carrière notamment par l’accès des femmes aux métiers majoritairement occupés par des hommes et leur maintien en emploi par la suite.
- Maintenir et consolider le réseau public de services de garde à contribution réduite : centres de la petite enfance et services de garde en milieu scolaire.
- Adopter une Loi-cadre sur la conciliation famille-travail-études. 
- Développer du transport collectif efficace et abordable sur tout le territoire et ne pas négliger les petites municipalités.
- La non-récupération des pensions alimentaires pour enfants auprès des familles prestataires de la sécurité du revenu.
- Trouver des mesures qui assouplissent ou simplifient la structure en santé afin d’avoir accès rapidement à une aide psychosociale et à des services pour diminuer les problèmes de santé mentale et de santé physique.
- Déployer une stratégie pour atteindre les travailleuses non-syndiquées, ainsi que l’encadrement et le suivi du maintien de l’équité salariale là où elle a été réalisée une première fois.
- Recruter et maintenir la main-d’œuvre féminine dans les emplois lors de pénurie.
- Adopter des mesures pour reconnaître les compétences acquises à l’étranger par les personnes immigrantes et le respect des programmes d’accès à l’égalité (PAE) qui ont pour objectif d’éliminer la discrimination systémique dont sont de façon générale victimes certains groupes sur le marché du travail (femmes, minorités visibles et culturelles, autochtones et personnes handicapées.
- Améliorer globalement le Régime des rentes du Québec afin qu’il joue mieux son rôle d’assurer une continuité de revenu après la retraite, notamment pour les mères et les aidantes qui se retirent du marché du travail pour donner des soins à leurs enfants et à leurs proches
- 5-10-15 et/ou Revenu minimum garanti (selon votre position)
- Accès à la Formation.
- Bonifier les montants octroyés dans le cadre de l’aide sociale. 
- Garantir un revenu décent tout au long de sa vie.
- Augmenter et indexer le financement des groupes communautaires et de femmes à la hauteur de leurs besoins.

Tant sur les plans économique et social que politique et juridique,
l’atteinte de l’égalité pour toutes les femmes demeure notre enjeu principal !

Propositions des membres de questions à poser aux candidat.e.s

CALACS de Charlevoix 

Étant donné que les écoles sont invitées par le CIUSSS à nous solliciter pour obtenir soutien et même pour animer des sujets en éducation à la sexualité.
Ceci s’ajoutant à notre tâche déjà bien remplie.
Allons-nous recevoir de l’argent pour soutenir et même animer des ateliers ?

La Maison de Marthe

Contexte : La Maison de Marthe est un organisme communautaire qui vient en aide, intervient et supporte le cheminement des femmes qui désirent sortir de la prostitution. Nous travaillons présentement à l’implantation d’un projet d’hébergement adapté aux besoins des femmes victimes d’exploitation sexuels. Dans ce contexte, ces femmes rencontrent de nombreux obstacles sur le chemin de la réinsertion sociale et professionnelle.
Question : Quelle est la position ou la vison des candidats, à l’élection provinciale de l’automne prochain, concernant la mise en place et le financement à long terme de ressources alternatives dont l’hébergement permettant un temps d’arrêt suffisamment long pour aider les femmes qui subissent de l’exploitation sexuel sous toutes ses formes afin qu’elles puissent sortir de ce cercle vicieux qu’est la prostitution ?

ROSE du NORD

Vous engagez-vous à abolir l’obligation de participer au programme Objectif emploi et ses pénalités ?
Vous engagez-vous (encore mieux) à abolir l’aide sociale et la solidarité sociale pour assurer un revenu décent à toutes et à tous, en ne conservant pour aide de dernier recours que le nouveau programme revenu "de base" (PL-173) ?
Vous engagez-vous à mettre en place (encore mieux mieux) un Revenu Social Universel Garanti dans un projet de société qui inclus une vrai justice fiscale et des services publics gratuit et universel ?

Centre Femmes d’aujourd’hui

On parle beaucoup de la situation dans les CHSLD, il manque de place, il n’y a pas assez de personnel soignant, comment allez-vous pallier à cette situation pour redonner à ces personnes un peu de dignité, dans ce milieu de vie ?
Concernant les services offerts dans les CLSC, il est de plus en plus difficile d’avoir du soutien à domicile, du répit pour les proches aidantes, de l’aide psycho sociale, les rencontres sont diminuées et difficiles d’accès, les médecins sont accessibles seulement de 9 à 5,… Avez-vous prévu faire quelque chose pour que la population puisse avoir à nouveau de meilleurs services dans les CLSC ?
Les organismes qui composent le mouvement des femmes sont à bout de souffle. Elles sont sous-financées et de plus en plus sollicitées alors que des programmes sont suspendues et des services abandonnés. Qu’allez-vous faire pour remédier à cette situation ?

Institut Femmes, Sociétés, Égalité et Équité (IFSÉE)

Quelles actions votre parti pose-t-il, concrètement, pour s’assurer de soutenir la participation des femmes et des personnes issues de l’immigration parmi les candidatures dans les différentes circonscriptions du Québec ?
Sur le financement des organismes communautaires : Les groupes communautaires et les personnes qui les fréquentent ont fait les frais des budgets austéritaires des gouvernements du Québec depuis longtemps. Quelle est votre vision et votre plan pour soutenir les organismes communautaires au cours des prochaines années ?
Conciliation travail-famille : Bien qu’on parle de conciliation travail-famille depuis longtemps, les recherches nous montrent que les employeurs ne changent pas rapidement leurs pratiques et que les familles continuent de trouver difficile la conciliation au quotidien, conciliation qui repose davantage sur les épaules des femmes. Que proposez-vous à cet égard ?
LA question : Êtes-vous féministe, et pourquoi ? Votre parti l’est-il, et pourquoi ?

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sur le même thème : Élections 2018

Sur le même thème : Les femmes et l’élection 2018

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...