Édition du 14 novembre 2017

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Syndicalisme

La section locale 301 du SCFP (Syndicat des cols bleus regroupés de Montréal) placée sous tutelle par le SCFP national

MONTRÉAL, le 30 mai 2017 - La section locale 301 du SCFP, le Syndicat des cols bleus regroupés de Montréal, a été placée sous tutelle par le SCFP national. Un administrateur national a été nommé pour assumer les fonctions des dirigeants locaux et assurer le bon fonctionnement du syndicat, pour une période indéterminée.

L’administrateur relève du président national et du Conseil exécutif national du SCFP et exercera son autorité pour résoudre de graves difficultés de fonctionnement au sein de la section locale. Il a toute autorité pour diriger les affaires du syndicat et assurer la continuité des services aux membres de la section locale 301 et leur représentation syndicale. Une fois que les problèmes internes auront été réglés, de nouvelles élections auront lieu et la direction locale des affaires du syndicat sera rétablie avec un nouveau conseil exécutif élu.

Selon les statuts du SCFP, le président national peut placer une section locale temporairement sous tutelle en cas d’urgence pour protéger les intérêts de ses membres. Le SCFP travaillera de concert avec les membres de la section locale 301 pour assurer une représentation efficace de l’ensemble des membres.

Pour l’instant, le SCFP ne fera pas d’autres commentaires.
https://scfp.ca/

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sur le même thème : Syndicalisme

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...