Édition du 18 septembre 2018

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Syndicalisme

La syndicalisation est la meilleure réponse aux pénuries de chauffeurs d'autobus scolaire (Unifor)

TORONTO, le 30 août 2018 - Il n’y a aucune raison qu’il y ait une pénurie de chauffeurs d’autobus scolaire lorsque les classes vont reprendre la semaine prochaine, alors que certains conseils scolaires en Ontario émettent déjà des avertissements qu’une telle situation pourrait survenir, affirme Unifor.

« Ce ne peut être une surprise, car si vous payez mal quelqu’un, que vous le faites travailler gratuitement et que vous transférez ses contrats d’une année à l’autre, alors vous aurez de la difficulté à recruter et à conserver des employés, a déclaré Jerry Dias, président national d’Unifor. Lorsque les chauffeurs reçoivent un salaire équitable, ils restent. C’est aussi simple que cela. »

Unifor est le principal syndicat des chauffeurs d’autobus scolaire et un farouche critique du système actuel d’attribution des contrats de transport scolaire qui a mené à un nivellement par le bas des salaires des chauffeurs.

Toutefois, plusieurs chauffeurs ne sont pas syndiqués, et les salaires et avantages continuent de baisser pendant que les compagnies de transport scolaire se battent pour obtenir des contrats. La situation est aggravée du fait que les chauffeurs sont régulièrement contraints de travailler plusieurs heures sans être payés au début et à la fin de leurs quarts de travail.

« Les chauffeurs non-syndiqués constatent qu’Unifor a été capable d’améliorer leurs conditions de travail et nous disent qu’ils veulent former des unités de négociation dans leurs lieux de travail », a souligné Kellie Scanlan, directrice du Service de recrutement d’Unifor.

Unifor continue d’exercer d’intenses pressions auprès du gouvernement et des conseils scolaires, comme il le fait depuis plusieurs années, mais constate que les plus grands progrès pour les chauffeurs ont été accomplis à la table de négociation, de même pour le haut taux de roulement, alors que le syndicat a réussi à faire des gains pour les chauffeurs, notamment par des hausses salariales et la rémunération de toutes les heures travaillées.

« Les chauffeurs d’autobus scolaires syndiqués peuvent enfin avoir une meilleure vie grâce aux progrès faits à la table de négociation », a affirmé Naureen Rizvi, directrice de la région de l’Ontario.

Toronto a été contrainte de faire venir des chauffeurs de l’Alberta et de dépendre de taxis il y a deux ans lorsqu’une pénurie de chauffeurs a laissé des milliers d’élèves sans transport scolaire le premier jour de la rentrée scolaire.

Unifor organisera un sommet sur le transport scolaire cet automne afin d’explorer les défis auxquels l’industrie est confrontée et les mesures progressistes qui pourraient être prises pour améliorer le recrutement et la rétention des chauffeurs d’autobus scolaire, dont la syndicalisation et les changements législatifs.

Naureen Rizvi affirme que les parents peuvent s’assurer que leurs enfants peuvent être transportés à l’école en toute sécurité avec des chauffeurs en qui ils ont confiance et qu’ils connaissent, et que la meilleure manière d’y arriver consiste à améliorer les conditions de travail des chauffeurs.

« Les chauffeurs ont besoin d’une voix au travail et dans l’industrie si nous voulons résoudre les problèmes concrets auxquels cette industrie fait face. Un syndicat peut les aider à y arriver », a déclaré Naureen Rizvi. 

Unifor

À propos du projet Unifor


Depuis deux ans, le SCEP et les TCA ont entrepris le processus de création du nouveau syndicat Unifor. Plusieurs comités composés des membres des deux syndicats ont ainsi travaillé à élaborer les structures, les statuts, le nom et le logo, les politiques, l’intégration, etc. du syndicat Unifor. L’an dernier, les congrès nationaux des deux organisations ont approuvé le processus alors que cette fin de semaine (30 août-1er septembre 2013), se déroule le congrès de fondation à Toronto.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sur le même thème : Syndicalisme

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...