Édition du 21 août 2018

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Immigration

Lancement d'une vidéo inédite de Lucy Francineth Granados pour la fête des mères, un mois après sa déportation

Guatemala City / Montréal, 13 mai 2018 - Une vidéo de Lucy Francineth Granados racontant son arrestation, sa détention et sa déportation a été diffusée par ses allié.e.s pour marquer la fête des mères. La vidéo a été filmée peu après l’expulsion de Lucy il y a eu un mois, à Guatemala City.

« Beaucoup d’entre nous, femmes sans papiers, luttons pour nos enfants. En même temps, nous ne pouvons pas avoir nos enfants avec nous. Nous traversons des moments si difficiles sans eux. Pour toutes les mères qui luttent pour la même chose, je demande qu’ils regardent nos dossiers. Finalement, je veux remercier tous ceux et celles qui font tout leur possible, pour que nous puissions avoir un avenir meilleur" a dit Lucy aujourd’hui, du Guatemala.

« Les efforts de Lucy pour subvenir aux besoins de ses enfants devraient être célébrés : elle a risqué sa vie en prenant le tristement célèbre "train de la mort " (la bestia) à travers le Mexique, elle a traversé trois frontières nationales, pour vivre une existence précaire en tant que femme sans papiers à Montréal, tout en continuant à lutter courageusement pour les droits des autres femmes sans-papiers et des travailleur-euse-s migrant-e-s. Pour nous, Lucy est vraiment une héroïne », a déclaré Stacey Gomez, coordinatrice de Maritimes-Guatemala Breaking the Silence Network, qui a filmé la vidéo.

« L’histoire de Lucy illustre les risques extraordinaires que les mères migrantes prennent pour leurs familles et, comment, loin de les soutenir ou de les récompenser, les systèmes d’immigration les rendent vulnérables aux pires formes d’exploitation et de maltraitance, tout en les traitant avec mépris et violence. » a dit Amy Darwish de Solidarité sans frontières.

« La façon dont ils m’ont expulsée... n’aurait pas dû se passer comme ça. Ils m’ont fait sortir comme s’ils sortaient une criminelle - plus qu’une criminelle. Pourtant, je n’ai pas l’impression d’être une criminelle... Je n’ai jamais rien fait pour que ces gens me traitent comme ça », explique Lucy dans la vidéo, faisant référence à l’Agence des services frontaliers du Canada (ASFC).

Lucy a été expulsée du Canada le 13 avril 2018 par un trou dans une clôture derrière le centre de détention, avec seulement ses vêtements sur le dos, et sans ses papiers d’identité guatémaltèques. Elle a été expulsée malgré un large soutien public au Canada contre sa déportation et malgré le fait que sa demande de résidence permanente pour motifs d’ordre humanitaire n’ait pas encore été traitée.

La vidéo peut être visionnée ici : https://youtu.be/L7sG0bok0k4

Chronologie : http://www.solidarityacrossborders.org/fr/timeline

Source : Solidarité sans frontières

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sur le même thème : Immigration

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...