Édition du 25 avril 2017

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Livres

Lancement du livre - Les femmes et les mines : mémoires d’un parcours de résistance dans les Andes péruviennes

Lancement à Québec :
mardi 8 novembre
5 à 7 au Tam Tam Café, 421 Boulevard Langelier

Lancement à Montréal :
Jeudi 17 novembre
5 à 7 à la Librairie Zone libre, 262 rue Ste-Catherine Est
Invitation au lancement

Le 8 novembre à Québec et le 17 novembre à Montréal sera lancée la version en français du livre : « Transitando caminos : mujeres y mineria » de Patricia Amat y León publié à Lima en novembre 2015.

« Les Femmes et les Mines : mémoires d’un parcours de résistance dans les Andes péruviennes » est un récit d’accompagnement et de solidarité entre des femmes vivant dans des campements miniers du Pérou et d’autres femmes venues à leur rencontre, qui les appuyèrent dans leurs luttes et partagèrent leurs espoirs. Il s’agit d’une histoire fascinante, vécue par celle-là même qui nous la raconte, en plus d’être une analyse bien documentée et sentie. L’auteure relate la naissance et le développement de l’organisation des femmes du secteur minier du Pérou et leurs luttes des dernières trente années.

Le livre débute avec l’arrivée à Lima des familles des travailleurs du campement de Minas Canaria au terme d’une longue marcha de sacrificio. Il nous fait revivre leur profond désarroi devant cet environnement inconnu mais aussi et surtout leur rencontre avec les féministes, celles de l’Association Filomena Tomaira. Il décrit l’intensité et la richesse du processus de construction d’un tissu social qui atteindra rapidement une ampleur nationale.

La résistance de ces femmes a évolué au fil des ans, au rythme de la modification accélérée des formes d’organisation, de production et de travail dans les mines. Au Pérou l’investissement privé a généralement été facilité par les gouvernements, mais la Constitution de Fujimori en 1993 lui a offert une « assise légale pour le démembrement des terres ». Dans ce processus les campements miniers ont été progressivement éliminés. Les familles de mineurs se sont retrouvées dans des villes et villages et la majorité des travailleurs employés par des sous-traitants. Cela a bouleversé la vie des mineurs, de leurs familles, des femmes.

Le récit met en évidence l’énorme force mobilisatrice et organisationnelle des comités de femmes en lien avec les syndicats de mineurs et leurs fédérations. Il nous présente les bouleversements politiques, économiques, personnels et émotionnels fondamentaux que subirent les femmes durant cette période. En effet ce ne sont pas seulement les conditions de travail dans les mines qui ont changé au cours des dernières 30 années. La société péruvienne tout entière a subi l’ascension meurtrière du Sentier Lumineux et la répression sans distinction des soi-disant forces de l’ordre. Consuelo Garcia, coordonnatrice de l’Association Filomena Tomaira, a d’ailleurs été assassinée en 1989 avec le leader des syndicats de mineurs, et plusieurs femmes et hommes ont subi le même sort durant cette période.

Les femmes que nous présente le livre sont engagées dans la lutte pour leur autonomie, la défense de leurs droits et de meilleures conditions de vie pour les mineurs et leurs familles. Elles ont le souci de bâtir un monde sans violence au sein de leurs familles, du monde du travail et de la société. Elles veulent pouvoir exercer leur citoyenneté partout où elles sont. Enfin elles défendent la qualité de l’eau, la pureté de l’air et la production saine de leurs aliments.

Les témoignages, les expériences et les savoirs des femmes présentés dans ce livre se révèlent précieux pour que le paradigme d’un mode de vie durable devienne un jour une réalité.

Filomena Tomaira Pacsi, Services à la femme des mines, est une ONG péruvienne qui œuvre depuis plus de 30 ans au renforcement des organisations de femmes vivant sur les territoires où l’on retrouve de l’activité minière. Plusieurs de ces militantes sont venues à plusieurs occasions au Québec pour des tournées de solidarité, pour les activités de la Marche mondiale et différentes autres rencontres de femmes.

L’auteure, Patricia Amat y León, sociologue diplômée de la PUCP (Pontifica Universidad Católica del Perù) est co-fondatrice de l’association Filomena Tomaira Pacsi. Elle fait partie du groupe Género y Economía et du Grupo Impulsor Mujeres y Cambio Climático. Elle est active au sein du Réseau latino-américain de femmes pour la transformation de l’économie. Elle a coordonné, pour les Amériques, la campagne internationale « Make Trade Fair » (Comercio con Justicia) d’Oxfam International. Elle est venue au Forum Social Mondial de Montréal en août 2016 où elle a participé au panel "Femmes et extractivismes" conjointement avec des représentantes des premières nations ainsi que des femmes du Honduras et de Colombie qui vivaient les même situations que celles décrites dans le livre.

Pourquoi une version en français ?

Aujourd’hui SUCO, en collaboration avec d’autres partenaires et grâce à l’engagement de bénévoles solidaires, nous offre une édition en français de ce livre retraçant l’histoire de l’ONG Filomena et des comités de femmes des mines du Pérou. C’est aussi l’histoire de nombreuses personnes, féministes, syndicalistes, militantes et militants de groupes communautaires du Québec qui ont été de près ou de loin complices de ces femmes dont le parcours de résistance est ici retracé. Les analyses élaborées dans ce livre sauront également intéresser les volontaires et stagiaires de la coopération internationale et toutes les personnes intéressées par les enjeux de l’exploitation des mines et les rapports de solidarité Nord-Sud.

Pour se procurer le livre (214p. 20$) contacter SUCO (514) 272-3019 montreal@suco.org

Sur le même thème : Livres

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...