Édition du 4 décembre 2018

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Violence faite aux femmes

Le Chef national de l'APN, Perry Bellegarde, dit qu'il faut agir dès maintenant pour la sécurité des femmes autochtones en cette Journée internationale pour l'élimination de la violence à l'égard des femmes

OTTAWA, le 25 nov. 2017 - Le Chef national de l’Assemblée des Premières Nations (APN), Perry Bellegarde, souligne la Journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes qui se tient chaque année le 25 novembre, en demandant dès maintenant de l’aide pour assurer la sécurité des femmes et des filles autochtones.

« J’ai hâte au jour où le 25 novembre sera célébré parce que la violence envers nos mères, nos sœurs, nos grands-mères et envers toutes les femmes et toutes les filles aura été éliminée. Cependant, nous pouvons agir dès maintenant pour que ce rêve se réalise », a déclaré le Chef national Bellegarde. « Tous les gouvernements doivent s’assurer de fournir à tous les services sociaux et le soutien nécessaire pour faire en sorte que nos quartiers soient des endroits sains pour élever nos familles. Il faudrait mettre en place et maintenir des endroits sécuritaires et des refuges, faciliter l’accès à l’emploi, à l’éducation, aux transports publics, aux garderies, à des logements adéquats, à l’eau courante et aux commodités essentielles de la vie. En tant qu’individus, nous devons tous reconnaître et apprécier les dons et contributions des femmes qui nous entourent. »

La présidente du Conseil des femmes de l’APN, la Chef Denise Stonefish, ajoute qu’il faut en faire davantage pour contrer la violence envers les femmes : « La violence envers les femmes est un problème terrible qui touche les femmes, les familles et les enfants partout au pays et dans le monde entier. Une seule journée de sensibilisation publique n’est pas suffisante pour mettre fin à la violence envers les femmes, surtout relativement aux femmes autochtones. La preuve a été faite maintes et maintes fois qu’une grande inégalité existe au Canada en ce qui a trait aux services sociaux et aux services aux familles offerts dans les réserves et ailleurs. C’est seulement en travaillant ensemble et en donnant à toutes les femmes et à toutes les familles au Canada l’égalité en matière de financement et de services sociaux que nous pourrons éliminer ce problème tragique et aussi arrêter les disparitions et les assassinats des femmes et des filles autochtones. Mettons fin à la violence envers toutes les femmes ! »

En décembre 1993, les Nations Unies ont adopté la Déclaration sur l’élimination de la violence à l’égard des femmes. En 1999, les Nations Unies ont proclamé le 25 novembre Journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sur le même thème : Violence faite aux femmes

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...