Édition du 13 novembre 2018

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Syndicalisme

Le STTP annonce les villes touchées par la grève

Si une entente de dernière minute n’est pas conclue ce soir, une grève tournante commencera dans quatre villes dès lundi matin.

OTTAWA, le 21 oct. 2018 - Le Syndicat des travailleurs et travailleuses des postes (STTP) déclenchera une grève tournante à minuit une minute (0 h 1), le 22 octobre, à Victoria, Edmonton et Windsor, et à une heure une minute (1 h 1) à Halifax. Dans tous les cas, il s’agit de l’heure locale. La grève durera 24 heures, et les villes touchées changeront de jour en jour.

« En fin de semaine, Postes Canada avait la possibilité d’empêcher qu’une interruption de service commence lundi matin. Mais, comme elle le fait depuis près d’un an, elle a plutôt préféré refuser de discuter des enjeux qui comptent pour nos membres, déclare Mike Palecek, président national du STTP. Notre objectif a toujours été de conclure une entente négociée. Cependant, nous n’accepterons aucune entente qui n’apporte pas de solutions aux enjeux de santé et de sécurité, à l’égalité hommes-femmes et au maintien de bons emplois à plein temps pour la classe moyenne. »

Le STTP a choisi de recourir à la grève tournante pour réduire le plus possible les conséquences, sur la population, d’une interruption de service. La livraison du courrier aura lieu, mais elle risque d’être retardée.

Depuis près d’un an, le STTP négocie des conventions collectives avec Postes Canada au nom de l’unité de l’exploitation postale urbaine et de l’unité des factrices et facteurs ruraux et suburbains (FFRS).

Les principales revendications du Syndicat sont les suivantes : obtention de la sécurité d’emploi, fin des heures supplémentaires obligatoires et de la surcharge de travail, amélioration des mesures de santé et de sécurité, diversification des services et obtention de l’égalité pour les FFRS.

« La grève tournante va se poursuivre tant que Postes Canada ne négociera pas avec sérieux. Elle se doit de mieux agir. Les membres du STTP méritent de meilleures conditions de travail », affirme Mike Palecek.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sur le même thème : Syndicalisme

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...