Édition du 21 août 2018

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Économie

Le Syndicat des Métallos demande une intervention immédiate concernant les représailles tarifaires du Canada et le soutien aux travailleurs

OTTAWA, le 12 juin 2018 - Le Syndicat des Métallos a pressé aujourd’hui le gouvernement du Canada d’agir rapidement pour imposer des représailles tarifaires sur l’acier, l’aluminium et d’autres importations des États-Unis et soutenir les collectivités et les travailleurs canadiens touchés par les tarifs américains.

« Notre syndicat se joint à un grand nombre de producteurs d’acier du pays afin d’exprimer nos préoccupations concernant le délai de la mise en œuvre de ces contre-mesures », a mentionné Ken Neumann, directeur national du Syndicat des Métallos, dans un mémoire présenté au premier ministre Justin Trudeau, au ministre des Finances Bill Morneau et à des fonctionnaires du ministère des Finances.

Le mémoire du Syndicat des Métallos fait partie du processus de consultation du gouvernement canadien à propos de son plan visant à imposer des représailles tarifaires sur les importations des États-Unis le 1er juillet. Le gouvernement Trudeau a annoncé ses contre-mesures proposées après que le président américain Donald Trump a imposé des tarifs sur l’acier et l’aluminium canadiens le 1er juin.

Le Canada ne devrait pas attendre jusqu’au 1er juillet pour réagir aux tarifs américains injustifiés, soutient le Syndicat des Métallos, qui représente des milliers de travailleurs de l’acier et de l’aluminium partout au pays.

« Ce délai d’un mois dans l’imposition des contre-mesures cause déjà du tort à l’économie canadienne, alors que certains clients pourraient prendre des décisions dans les prochaines semaines qui seraient désavantageuses pour les producteurs canadiens. Nous demandons instamment au gouvernement de mettre en œuvre ces contre-mesures dès que possible », a déclaré M. Neumann.

Le Syndicat des Métallos indique que le gouvernement canadien doit aller de l’avant avec son calendrier complet de tarifs proposés sur une vaste gamme d’importations américaines, sans exemption.

« Nous craignons que certains producteurs aient proposé des exemptions pour certains produits... Nous encourageons fortement le gouvernement à rejeter toute demande d’exemption », a affirmé M. Neumann.

« Pour que les contre-mesures soient efficaces, elles doivent être exhaustives. Le fait d’accorder des exemptions rendra les mesures moins efficaces et ne permettra pas de lancer un message clair à l’administration américaine selon lequel les tarifs sur l’aluminium et l’acier imposés par les États-Unis devraient être supprimés le plus vite possible. »

De plus, le Syndicat des Métallos réclame d’autres mesures du gouvernement fédéral afin de renforcer ses mécanismes de recours commercial et de soutenir les collectivités et les travailleurs canadiens touchés par les tarifs américains et les pratiques commerciales injustes et prédatrices d’autres pays.

« Les travailleurs de l’acier du Canada ont besoin d’un soutien semblable à celui qui a été offert aux travailleurs de l’aluminium du Québec et aux travailleurs forestiers du Canada », a poursuivi M. Neumann. « Le gouvernement du Québec a offert 100 millions de dollars en garanties de prêts pour soutenir l’industrie de l’aluminium de la province. Les collectivités canadiennes qui dépendent de l’acier souffrent déjà et elles ont besoin d’une aide financière pour aider les travailleurs et leurs collectivités qui font face à des mises à pied temporaires en raison de ces tarifs. »

Le Syndicat des Métallos appuie les mesures récentes annoncées par le gouvernement fédéral pour lutter contre les pratiques commerciales déloyales, cependant, « Nous estimons qu’il faut en faire davantage », a prévenu M. Neumann.

« Les travailleurs canadiens s’inquiètent beaucoup du fait que les tarifs américains amplifient l’exposition du Canada à des importations déloyales d’outre-mer. Si l’acier et l’aluminium subventionnés et faisant l’objet de dumping du monde peuvent être destinés aux États-Unis, ils vont sûrement se retrouver sur le marché canadien », explique-t-il.

« Le Canada doit immédiatement prendre des mesures pour protéger les importations d’acier et d’aluminium contre la diversion d’importations bon marché des États-Unis vers le Canada. Le gouvernement du Canada doit être prêt à utiliser les outils stratégiques existants, y compris des mesures de sauvegarde ciblées, instaurées par le gouvernement et compatibles avec l’OMC ainsi que des poursuites commerciales entamées par le gouvernement afin de préserver la stabilité du marché canadien et d’empêcher une forte augmentation d’importations d’acier et d’aluminium au Canada. »

Les dirigeants du Syndicat des Métallos au Canada et aux États-Unis ont condamné unanimement les tarifs de l’administration Trump sur l’acier et l’aluminium canadiens et continuent de faire pression sur le gouvernement américain en vue d’exemptions permanentes pour le Canada.

« Nous croyons fermement que le Canada devrait être exempté de tout tarif sur l’acier et l’aluminium, et les nouveaux tarifs vont nuire aux travailleurs de part et d’autre de la frontière », a soutenu M. Neumann.

« La décision de ne pas exempter le Canada ignore le fait que les exportations canadiennes d’acier et d’aluminium vers les États-Unis sont négociées à juste prix et que le Canada a montré sa volonté de renforcer ses lois ainsi que sa coopération avec les États-Unis pour lutter contre le commerce déloyal. »

Syndicat des Métallos (FTQ)

Le Syndicat des Métallos, affilié à la FTQ, est le plus important syndicat du secteur privé au Québec. Il regroupe plus de 60 000 travailleurs et travailleuses de tous les secteurs économiques.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sur le même thème : Économie

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...