Édition du 19 juin 2018

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Solidarité internationale

Le Syndicat des Métallos et les mineurs mexicains réclament que justice soit faite à l'égard de manifestants assassinés au Mexique

TORONTO, le 24 nov. 2017 - Le Syndicat des Métallos au Canada et aux États-Unis se joint au syndicat national des travailleurs des mines, du métal, de l’acier et des travailleurs connexes du Mexique (« Los Mineros ») pour demander que justice soit faite pour les familles de deux personnes qui ont perdu la vie le 18 novembre dans le cadre d’une manifestation contre les activités de la mine Media Luna à Guerrero, au Mexique, détenue par l’entreprise canadienne Torex Gold Resources.

Dans une lettre envoyée à Chrystia Freeland, ministre canadienne des Affaires étrangères et négociatrice en chef de l’ALENA, le président international du Syndicat des Métallos, Leo W. Gerard, et le directeur national pour le Canada, Ken Neumann, ont demandé au gouvernement canadien d’organiser une rencontre avec les autorités mexicaines, l’employeur et Los Mineros afin de trouver une solution qui permettrait de résoudre le conflit et d’éviter ainsi que d’autres gestes violents soient posés.

Les travailleurs miniers, qui sont en grève depuis le 3 novembre, manifestent contre les conditions de travail et revendiquent le droit de se joindre à Los Mineros. Ils sont soutenus par la population locale. Les membres du syndicat de protection appuyé par l’entreprise, le CTM, sont accusés d’être responsables des attaques.

Selon les dirigeants du Syndicat des Métallos, le conflit à la mine Media Luna met en évidence la nécessité de mettre en place des protections exécutoires liées aux droits des travailleurs avant le lancement d’un nouvel ALENA. Selon eux, si de telles mesures ne sont pas mises en place, « il est peu probable que la liberté d’association s’améliore et que l’écart salarial ayant entraîné le déplacement d’emplois canadiens se comble ».

De plus, ils indiquent que le conflit « souligne la nécessité de nommer un protecteur des travailleurs pour les industries extractives afin d’assurer la transparence et l’imputabilité des activités outre-mer » des entreprises minières canadiennes.

Le Syndicat des Métallos enverra une délégation à Guerrero afin d’enquêter sur les attaques contre les mineurs en grève et leurs collectivités. Le Syndicat des Métallos et Los Mineros ont établi une alliance stratégique en 2005 et, depuis, ils ont collaboré étroitement à l’organisation, à la négociation et aux questions liées aux droits de la personne à l’échelle transnationale.

Syndicat des Métallos (FTQ)

Le Syndicat des Métallos, affilié à la FTQ, est le plus important syndicat du secteur privé au Québec. Il regroupe plus de 60 000 travailleurs et travailleuses de tous les secteurs économiques.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sur le même thème : Solidarité internationale

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...